Nous suivre Industrie Techno

Spring devient Service Partner PLM de SAP

Jean-François Preveraud
L’intégrateur renforce ses relations avec l’éditeur allemand grâce aux performances de sa méthode de déploiement rapide QuickStart.

Spring Technologies, acteur français important dans le domaine du PLM, notamment avec son offre Atelier Numérique, devient ‘‘Services Partner SAP’’ et confirme ainsi ses relations, existant depuis 2000, avec l'éditeur allemand autour de ses solutions de PLM. Cette certification permet à Spring de poursuivre sa stratégie pour la mise en œuvre de sa méthodologie QuickStart autour des solutions PLM du marché, notamment avec SAP PLM 7, et conforte sa position d'expert dans ce domaine.

Il participera ainsi, mi-avril, avec deux partenaires, Cenit et Seal Systems, à l'événement propriétaire SAP Insider 2011. A cette occasion, les trois sociétés démontreront, l'intégration à la fois, de la méthodologie QuickStart à SAP PLM 7, mais également de cenitConnect (connecteur CAO entre Catia de Dassault Systèmes et SAP) et de Sealsystems Output Management (logiciel pour la gestion et la diffusion des documents). L'objectif étant de permettre aux utilisateurs d'avoir une solution flexible et évolutive entièrement intégrée, offrant non seulement un contrôle efficace et intelligent des processus métiers, tout au long de la chaîne de valeur, mais également une garantie de mise en œuvre rapide et donc, d'un retour sur investissement optimisé.

QuickStart rapidement

Rapide et pragmatique, s'appuyant sur l'expertise de la société acquise depuis plus de 20 ans dans le monde du PLM, la démarche QuickStart favorise l'intégration d'une solution de PLM au sein d'une entreprise, en procédant par mini-projets qui impliquent au maximum acteurs et utilisateurs. Elle évite le traditionnel ‘‘trou noir’’ qui sépare la réflexion préalable de la fourniture de solutions correctement paramétrées, et qui oblige à modifier brutalement les méthodes de travail.

Principaux points :
 

  • Réutilisation de l'expérience acquise ;
  • Basée sur les fonctionnalités standard du système d'information ;
  • Pré-paramétrage et utilisation d'outils additionnels (tels que ceux de Cenit ou de Seal Systems par exemple) ;
  • Permet une acquisition des compétences applicatives dès le démarrage du projet PLM ;
  • Motivation des utilisateurs-clés sur les objectifs prioritaires ;
  • Réduction de l'investissement financier et de la durée de déploiement ;
  • Optimisation de l'évolutivité de la solution ;
  • Maîtrise des risques.


Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.springplm.com

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Avis d’expert] Infiltration des centrales énergétiques : autopsie d’une cyberguerre furtive

Avis d'expert

[Avis d’expert] Infiltration des centrales énergétiques : autopsie d’une cyberguerre furtive

Comment des hackers parviennent-ils à s’infiltrer dans les systèmes d’opération des centrales[…]

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

La commande gestuelle s’intègre dans les technologies de réalité virtuelle et augmentée Qualcomm

La commande gestuelle s’intègre dans les technologies de réalité virtuelle et augmentée Qualcomm

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

Plus d'articles