Nous suivre Industrie Techno

C’est pas nouveau, quoique !

Spot a 30 ans

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
Spot a 30 ans

Le Djebel Amour au Nord du Sahara algérien. Une des 1ères images du satellite Spot 1. Image multispectrale acquise le 23 février 1986 à 10h39 UTC. Crédits : CNES 1986, distribution Airbus DS.

© DR

En 30 ans d’existence la famille de satellites Spot nous a donné une autre image de la Terre, notamment grâce à des résolutions au sol qui ont évolué de 10 à 1,5 mètre. Aujourd’hui l’aventure initialisée avec le CNES se poursuit avec Airbus Defence & Space.

Le Centre national d’études spatiales (CNES) a célébré voici quelques jours les 30 ans de la filière Spot, puisque le satellite Spot-1 a été lancé le 22 février 1986. Imaginé et conçu par le CNES, puis réalisé en collaboration avec la Belgique et la Suède, le programme Spot qui marquait les débuts de la filière optique française d’observation de la Terre, a vu cinq satellites se succéder entre 1986 et 2015, offrant une vision de plus en plus précise de la Terre. Il a ouvert une pléiade d'applications : cartographie, suivi de la végétation, occupation des sols, impacts des catastrophes naturelles...

Décidé en 1977 par la France, Spot est le premier programme européen dédié à l'observation de la Terre, d'où son nom : Satellites pour l’observation de la Terre. Il était le pendant du programme Landsat américain lancé en 1972, mais était plus innovant puisque ses satellites disposaient de miroirs orientables leur permettant de regarder de +31,06° à -31,06° à droite et à gauche de la trace au sol du satellite, couvant ainsi une bande au sol de 950 km de large, et de faire des observations sous des angles différents pour la réalisation de cartes en relief, notamment des modèles numériques de terrain.

La première génération de satellites Spot (1, 2 et 3), réalisés par Matra (devenu EADS Astrium Satellites) avec Aerospatiale/Satellites (devenu Thales Alenia Space), lancés entre 1986 et 1993, a fonctionnée jusqu’en 2009. Chacun étaient équipés de deux instruments haute résolution visible (HRV1 et HRV2). Spot-2 a ainsi pris 6,5 millions de clichés de la Terre représentant des carrés de 60 km ou 120 km de côté. Ces images sont commercialisées par la société Spot Image devenu filiale d’Astrium depuis son rachat par EADS Astrium en 2008.

En 1998, Spot-4 embarque pour la première fois, en plus de deux instruments haute résolution visible et infra-rouge (HR VIR) lui offrant une résolution au sol de 10 m, l'instrument Végétation qui permet une couverture journalière globale de la Terre avec une résolution de 1 km et de suivre le développement du couvert végétal. Il restera en service jusqu’en 2013.

En 2002, le CNES lance Spot-5 qui est équipé de deux instruments haute résolution géométrique (HRG). Ils permettent la création d’une image stéréo avec 2,5 mètres de résolution à partir de deux images à 5 mètres acquises simultanément avec un demi-pixel de décalage. Leur combinaison est réalisée par des techniques de traitement et de restauration d’images avancées. C’est le Super-Mode. Spot-5 est resté en service jusqu’en 2015.

Le CNES a maintenant passé la main à Airbus Defence & Space, qui poursuit aujourd'hui l'aventure avec Spot-6 et Spot-7, lancés respectivement en 2012 et 2014, doté d’une résolution de 1,5 m au sol mettant à profit les applications opérationnelles ouvertes par leurs prédécesseurs.

Au CNES, le programme Spot laisse une descendance remarquable avec les satellites Pléiades, dotés d'une résolution au sol de 70 cm et les satellites de surveillance militaire Hélios.

Et ça, c’est nouveau !

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : https://cnes.fr/

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Quelles techniques pour reconstruire la « forêt » de la cathédrale Notre-Dame ?

Quelles techniques pour reconstruire la « forêt » de la cathédrale Notre-Dame ?

Véritable œuvre d’art à elle seule, la charpente de la cathédrale Notre-Dame de Paris a été totalement[…]

17/04/2019 | BoisArchitecture
Elon Musk, Jeff Bezos... Ces magnats qui rêvent de la planète rouge

Dossiers

Elon Musk, Jeff Bezos... Ces magnats qui rêvent de la planète rouge

[Mosaïque interactive] 10 innovations qui vont tout changer

Dossiers

[Mosaïque interactive] 10 innovations qui vont tout changer

Biotechnologies : séquencer un génôme, c'est devenu facile!

Biotechnologies : séquencer un génôme, c'est devenu facile!

Plus d'articles