Nous suivre Industrie Techno

SpaceX donne le coup d'envoi de son internet depuis l'espace

SpaceX donne le coup d'envoi de son internet depuis l'espace

La charge principale de la mission PAZ est un satellite espagnol équipé d'un instrument radar.

© @SpaceX // Twitter

En plus d'un satellite d'imagerie espagnol, une fusée Falcon 9 doit envoyer en orbite Microsat-2a et Microsat-2b : deux satellites expérimentaux de télécommunication. Ils sont les premiers de la constellation Starlink : le projet d'internet depuis l'espace de SpaceX.

SpaceX a lancé un satellite d’imagerie espagnol dans le cadre de la mission PAZ. Mais à bord de la fusée Falcon 9 qui l'a déposé vers 500 km d’altitude, deux autres satellites expérimentaux de télécommunication étaient présents : Microsat-2a et Microsat-2b. Ils sont les premiers des 12 000 satellites qui seront mis en orbite dans le cadre de Starlink, le projet d’Elon Musk visant à fournir un accès mondial à internet depuis l'espace. Prévu le 17 février, puis repoussé au 21 en raison des conditions météorologiques, le décollage de la fusée a finalement eu lieu le jeudi 22 février à 6h17 (heure locale, soit 15h17, heure de Paris) depuis la base de Vandenberg, en Californie.

Le déploiement du satellite PAZ a été confirmé juste après le lancement. Une heure et trente minutes plus tard, Elon Musk indiquait que ses deux satellites expérimentaux étaient eux aussi en orbite et communiquaient avec la Terre. 

Bien que le projet ait été évoqué la première fois en janvier 2015, le patron de SpaceX est relativement discret sur le sujet. Le communiqué de la mission PAZ n’évoque nulle part les satellites de Starlink. Mais les correspondances entre l’entreprise et la Commission fédérale des communications américaine (FCC) permettent d’en savoir plus. Une lettre datée du 1er février 2018 indiquait qu’ils seraient bien lancés dans le cadre de la mission espagnole. Une information confirmée par le commentateur de la vidéo du  lancement de la Falcon 9. « Néanmoins, même si le test de ces stallites expérimentaux est un succès, il nous restera beaucoup de travail avant de déployer une constellation », a-t-il nuancé.

A terme, SpaceX espère placer 4 425 satellites en orbite entre 1100 km et 1300 km d’altitude, et 7 518 autres à environ 340 km de la Terre. Déployés autour de la planète, ils fourniraient une couverture internet à n’importe quel endroit.

Utilisé une première fois en août 2017 lors de la mission FORMOSAT-5, le premier étage de la fusée Falcon 9 du lancement de PAZ n'a pas été récupéré, comme prévu. En revanche, SpaceX espérait récupérer la coiffe du lanceur. Le cone qui protège la charge utile pendant le lancement devait redescendre dans les mailles d'un filet porté par un bateau. Mais Elon Musk a indiqué qu'il s'était échoué dans l'eau à une centaine de mètres du navire.

Comme d'habitude avec les lancements de SpaceX, l'évenement pouvait être suivi en direct et est disponible en replay :

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Anywaves s’allie à Syrlinks pour déployer ses mini-antennes pour satellites à l’international

Anywaves s’allie à Syrlinks pour déployer ses mini-antennes pour satellites à l’international

Pour distribuer à l’international ses antennes miniatures en bandes S et X pour satellites, la start-up issue du Centre national[…]

06/07/2020 | SpatialImpression 3D
Pour bien commencer la semaine, Lhyfe consolide son projet d’hydrogène vert produit en mer

Pour bien commencer la semaine, Lhyfe consolide son projet d’hydrogène vert produit en mer

OneWeb et son projet de constellation de satellites repartent sous la houlette du gouvernement britannique et de l'opérateur télécoms Bharti

OneWeb et son projet de constellation de satellites repartent sous la houlette du gouvernement britannique et de l'opérateur télécoms Bharti

Tests Covid-19 de Bio-Rad, Global Industrie, jumeau numérique et Li-ion, le best-of de la semaine

Tests Covid-19 de Bio-Rad, Global Industrie, jumeau numérique et Li-ion, le best-of de la semaine

Plus d'articles