Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

SpaceShipTwo : les ailes pivotantes seraient la cause de l'accident

Julien Bergounhoux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

SpaceShipTwo : les ailes pivotantes seraient la cause de l'accident

© NTSB

L'enquête progresse sur l'accident tragique de l'avion spatial SpaceShipTwo, qui a causé la mort de son copilote lors d'un vol d'essai. Le bureau pour la sécurité des transports a identifié la cause de la dislocation de l'appareil en vol : elle serait lié au déploiement prématuré de son système d'ailes pivotantes.

Lors d'une conférence de presse qui s'est tenue dimanche 2 novembre, Christopher Hart, le président par intérim du NTSB (National Transportation Safety Board), a annoncé que les éléments recueillis pour le moment laissent à penser que le système d'ailes pivotantes de SpaceShipTwo a été la cause de la désagrégation de l'avion durant son vol.

Cet avion spatial expérimental effectuait un vol d'essai au-dessus du désert des Mojaves, mené par Scaled Composites pour le compte de Virgin Galactic. Ce véhicule très particulier, en développement depuis une décennie, se destine au tourisme spatial. Sur les deux personnes à bord au moment de l'incident, l'un - le copilote, Michael Alsbury - est décédé. Le pilote, qui a pu s'éjecter, est actuellement hospitalisé pour une blessure grave à l'épaule.

Le système d'ailes pivotantes mis en cause

Les trois réservoirs alimentant le moteur hybride ainsi que le moteur lui-même ont été retrouvés intacts, sans aucun signe d'explosion. Ce vol d'essai avait pour but de tester une nouvelle configuration pour le moteur-fusée RocketMotorTwo, ainsi qu'un nouveau carburant aux performances supérieures.

Le système d'ailes pivotantes (qualifié de "feathering" en anglais) est pensé pour augmenter la portance de l'appareil lors de sa descente sur Terre depuis une zone de haute altitude. L'arrière des ailes de l'avion pivote à 65° vers le haut pour le stabiliser (s'assurant qu'il pointe bien dans la bonne direction) et le freiner, et il descend en suivant une trajectoire similaire à celle d'une feuille morte. Cette approche est possible car la rentrée de SpaceShipTwo dans l'atmosphère se fait à faible vitesse comparée à celle d'un véhicule spatial traditionnel.


Représentation du fonctionnement du système d'ailes pivotantes

Lors du vol de vendredi, cette manoeuvre aurait dû avoir lieu plus tard, après que l'appareil eût atteint la vitesse de Mach 1,4 (et se soit donc trouvé à une altitude où l'air est plus raréfié et offre moins de résistance). Mais le système s'est déployé seulement neuf secondes après la mise à feu du moteur-fusée, alors qu'il n'était qu'à Mach 1,02 et continuait d'accélérer, provoquant en seulement trois secondes la désintégration de l'avion.

La procédure pour relever les ailes consiste normalement en deux étapes : d'abord un déverrouillage, puis le passage d'un levier en position "feather". Lors du vol tragique, Michael Alsbury a déverrouillé le système à Mach 1,02 au lieu d'attendre que l'appareil atteigne Mach 1,4, comme le veut normalement la procédure. Cependant, à ce stade de l'enquête, rien n'indique que les pilotes aient actionné le levier de positionnement, et les ailes n'auraient donc pas dû changer de position.

Le NTSB avait indiqué lors d'une précédente conférence que l'enquête sur place durerait entre 4 et 7 jours, et que l'analyse de l'intégralité des données avant le verdict final pourrait prendre jusqu'à 12 mois.

Ci-dessous la vidéo de la quatrième conférence de presse du NTSB :

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Robots voituriers, éolienne télescopique, biorecyclage... les innovations qui (re)donnent le sourire

Robots voituriers, éolienne télescopique, biorecyclage... les innovations qui (re)donnent le sourire

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

Le satellite d’imagerie hyper-spectrale Prisma a été mis en orbite

Le satellite d’imagerie hyper-spectrale Prisma a été mis en orbite

Mobilité hydrogène, mini-usine médicale, composites thermoplastiques… les innovations qui (re)donnent le sourire

Mobilité hydrogène, mini-usine médicale, composites thermoplastiques… les innovations qui (re)donnent le sourire

Mini-moteurs ioniques, piles à hydrogène, Global Industrie… les meilleures innovations de la semaine

Mini-moteurs ioniques, piles à hydrogène, Global Industrie… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles