Nous suivre Industrie Techno

SP3H va développer un microanalyseur de liquides avec le groupe Axens

Jean-Christophe BARLA
SP3H va développer un microanalyseur de liquides avec le groupe Axens

© DR

La société aixoise livrera courant 2020 pour l’industrie du raffinage des biocarburants et de la pétrochimie une déclinaison technologique de son microanalyseur intelligent de carburant. L’innovation sera intégrée à l’offre de services digitaux d’Axens.

 

En signant « un partenariat stratégique de développement et de commercialisation » avec Axens, SP3H étend sa solution d’analyse, orientée depuis 2005 vers le secteur automobile, au secteur de l’industrie des procédés. La PME d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) a conçu un microanalyseur en temps réel de la qualité du carburant, basé sur un scanner infrarouge miniaturisé et à bas coût afin d’être facilement intégrable aux véhicules. Avec Axens, cette technologie va être adaptée aux besoins du secteur du raffinage, des biocarburants et de la pétrochimie, notamment afin de respecter les normes anti-explosion (ATEX zone 1, IEC/Ex). Le boitier d’analyse, d’une trentaine de centimètres, sera ainsi déporté de la cellule d’analyse contenant le produit par fibre optique. 

Atout économique

L’électronique visant à mesurer les indices d’octane et les teneurs en composés aromatiques des biocarburants ne sera pas en contact avec le produit analysé. Les données seront transférées en temps réel vers les systèmes de pilotage des unités. « Les industriels pourront connaître en temps réel toutes les caractéristiques du produit qu’ils fabriquent et effectuer les corrections nécessaires immédiatement. », indique Alain Lunati, président de SP3H, en évoquant des coûts d’installation « dix fois inférieurs » par rapport aux autres analyseurs du marché. Ce projet représente un budget global d’1,2 million d’euros. Plus de 20 millions d’euros ont été investis en R&D depuis 2005. Soutenue par Total Développement Régional, SP3H prévoit de fournir un millier de ses capteurs à partir du 2ème trimestre 2020. Son équipe travaille sur d’autres adaptations pour l’aéronautique, la chimie fine (détergents) ou l’agroalimentaire (lait). Pour l’automobile, l’officialisation d’un partenariat devrait intervenir prochainement.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« La France a tous les atouts pour faire émerger des licornes en robotique », lance Renaud Heitz, co-fondateur d’Exotec

« La France a tous les atouts pour faire émerger des licornes en robotique », lance Renaud Heitz, co-fondateur d’Exotec

Exotec, start-up de robotique de stockage basée à Croix, dans le Nord, a été sélectionnée pour[…]

21/01/2020 |
Pour bien commencer la semaine : Lhyfe industrialise la production d’hydrogène vert

Pour bien commencer la semaine : Lhyfe industrialise la production d’hydrogène vert

"Les robots modernes sont incroyablement maladroits", pointe Vincent Hayward, spécialiste de l'haptique et lauréat du Grand Prix Inria 2019

"Les robots modernes sont incroyablement maladroits", pointe Vincent Hayward, spécialiste de l'haptique et lauréat du Grand Prix Inria 2019

Pour bien commencer l’année : le best-of techno de 2019

Pour bien commencer l’année : le best-of techno de 2019

Plus d'articles