Nous suivre Industrie Techno

Sous-traitance globale et machines innovantes à Lyon

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

,
Lyon, du 13 au 16 mai. Le salon Alliance a mis en exergue la capacité des sous-traitants de la région de fournir des solutions globales. Au salon Motek, voué aux constructeurs d'équipements d'assemblage, on pouvait découvrir, entr

Malgré un environnement économique morose et la grève des transports, la sous-traitance rhône-alpine a démontré sa vivacité au salon Alliance. 'Notre volonté a été de montrer aux visiteurs la capacité des sous-traitants de fournir une solution globale', explique Rolland Rousset, président du salon lyonnais. Pari gagné.

De fait, des fondeurs, des spécialistes du prototypage rapide, des usineurs... étaient regroupées sur une aire baptisée 'Village des offres globales'.

Plusieurs d'entre-elles ont d'ailleurs reçu le Trophée Alliance 2003 de l'offre globale pour leur démarche innovante. Il s'agit d'Adetel, ICRA et AG Concept qui ont décidé de mettre en commun leurs compétences et leurs moyens pour offrir une prestation complète dans le domaine des pièces électrotechniques. Ou encore de Hoggar Solution qui a mis au point une machine à deux roues capable de surfer à 80 km/h sur les champs et les chemins de montagne.

Une preuve que les sous-traitants font feu de tous bois pour résister à la formidable pression sur les coûts et les délais qu'exercent les donneurs d'ordres.

'Nous attaquons sur plusieurs fronts', confirme en industriel averti Rolland Rousset, président d'Abbax. L'innovation par exemple ne connaît pas de répit dans cette PME spécialisée dans la tôlerie industrielle qui vient de mettre en place un système de fabrication flexible fourni par le constructeur italien Salvagnini. 'Nous essayons aussi de nous développer dans une partie de l'Europe promise dans les années à venir à une belle expansion économique : les pays de l'Est', ajoute ce défenseur de la sous-traitance rhône-alpine.

Abbax vient ainsi de créer une filiale en Roumanie qui emploiera bientôt une quarantaine de personnes. 'Notre objectif est de fabriquer dans cette unité équipée avec les mêmes machines qu'en France des pièces moins techniques destinées au marché de l'est européen et qui nécessitent plus d'interventions manuelles', explique Rolland Rousset.

Les pays de l'Est étaient quant à eux représentés par les sous-traitants hongrois venus démontrer leur savoir-faire dans de nombreux domaines industriels et surtout dans l'électronique ou la mécanique.

L'innovation était présente par ailleurs sur de nombreux stands comme ceux de prototypage rapide (PR). Patrick Valla, pdg de la société éponyme, propose une gamme étendue de services dans le domaine de la stéréolithographie et du frittage de poudre métallique. Avec par exemple, des moules métalliques complexes réalisés directement grâce aux approches d'outillage rapide mis en œuvre sur la machine Eosint d'EOS.

'Nous nous rapprochons peu à peu de la fabrication rapide, c'est-à-dire la capacité de produire directement les pièces avec les équipements de PR, une démarche très intéressante dans certains domaines industriels, affirme-t-il. Encore faut-il que les bureaux d'études apprennent à la prendre en compte...'

Même volonté pour Initial, une société de service en PR qui propose justement des solutions globales qui peuvent aller de la conception du modèle à la fabrication du prototype. 'Nous sommes en train d'explorer les possibilités de notre machine EOS de frittage métallique pour la fabrication des moules pour la fonderie sous pression des pièces en zamak, indique Yvon Gallet, pdg de la société. Nous sommes en train de mettre au point en collaboration avec un fondeur de zamak un processus adapté pour assurer des séries de 5000 pièces, ce qui divisera les coûts de fabrication par 3 et les temps par 4.'

Consacré aux moyens d'assemblage, le salon Motek a eu lieu en même temps qu'Alliance et a mis en évidence plusieurs innovations marquantes comme le système d'assemblage numérisé A3D de Prodel destiné à la production intensive d'équipements pour l'automobile, à celle d'appareillage électrique ou de produits grand public. Astuce de ce système : son  entraînement numérique qui permet aux palettes porte pièces d'adapter leur vitesse en fonction des conditions de circulation sur l'installation.

L'assemblage à haute cadence était aussi à l'honneur sur le stand OKU avec la nouvelle machine LeanCell. Modulaires et flexibles, ces équipements peuvent travailler à des cadences qui atteignent les 7 200 pièces/heure et assurent l'assemblage de 2 à 5 pièces.

A signaler enfin, l'utilisation par la société Crippa Silfax de lasers Slab de Rofin-Baasel pour une installation hors du commun. Il s'agit d'un système de fabrication capable de fabriquer de A à Z les pots d'échappement automobiles. Découpe, soudage, cintrage... il assure toutes les opérations nécessaires. Des installations de plusieurs millions d'euros qui équipent déjà les ateliers de constructeurs d'automobiles ou des équipementiers de premier rang.

Mirel Scherer

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles