Nous suivre Industrie Techno

Sony prêche pour l'éco-conception

Industrie et  Technologies
Le centre industriel du géant japonais en Alsace participe à une initiative visant à aider les PME-PMI régionales à anticiper la réglementation en matière d'environnement.


Si les grandes entreprises se plaisent à jouer la carte de l'environnement en avance sur la réglementation, il en va différemment des PME-PMI. Absorbées par la gestion du quotidien, ces dernières ne franchissent le pas que par contraintes, souvent en retard sur les échéances réglementaires. Mais avec l'aide de Sony, un pionner en la matière, les choses pourraient changer.

Le centre industriel du géant japonais installé à Ribeauvillé, en Alsace, participe à l'opération collective ADERE (Action pour le Développement d'une Electronique Respectueuse de l'Environnement). Pilotée par Jessica et soutenue par la Drire/Alsace et la Chambre de commerce et d'industrie de Strasbourg, cette initiative vise à aider les entreprises régionales à se mettre en conformité avec la directive RoHS (restriction des substances dangereuses comme le plomb, le chrome hexavalent et les retardateurs de flamme) et la directive EUP sur l'éco-conception.

Elle s'adresse en priorité aux PME-PMI alsaciennes de moins de 500 salariés dans les filières électrique, électronique et mécanique. Etalée sur deux ans (2007 et 2008), elle dispose d'un budget d'environ 215 000 euros.



Sony, qui dispose à Ribeauvillé, d'une expérience de 10 ans en matière de pratiques environnementales, apporte son savoir-faire à cette opération. Son usine alsacienne, qui travaille à moitié pour Sony et Sony Ericsson, et pour l'autre moitié en sous-traitance, est conforme à la directive RoHS depuis deux ans, en avance de plus d'un an sur l'échéance réglementaire de juillet 2006. Pour certains clients non soumis à la directive RoHS, Sony continue néanmoins à fabriquer des produits avec du plomb. Mais un système sophistiqué de contrôle et de traçabilité à base de codes à barres est mis en place pour éviter les erreurs en fabrication. L'usine est ouverte à la visite. Ainsi, les PME-PMI peuvent voir concrètement comment la directive RoHS y est appliquée.

Toute entreprise, qui souhaite se lancer dans cette démarche, bénéficie d'un accompagnement, depuis le pré-diagnostic jusqu'à la rédaction du cahier des charges. Un volet sensibilisation et formation figure au programme. Les prestations sont financées à 80 % par Jessica, la Drire et la CCI de Strasbourg, la PME ne déboursant que les 20 % restants, soit environ 1 000 euros en moyenne.

Une opération similaire existe en Ile de France sous le nom Eco'Tronics. Lancée en décembre 2006, elle associe Jessica, la Drire, l'Ademe et la CCI d'Ile de France. Elle est axée tout particulièrement sur l'éco-conception, la prise en compte de l'écologie dès le développement des produits. Elle s'adresse aux PMI franciliennes de moins de 250 personnes et 50 millions d'euros de chiffre d'affaires. Une quinzaine de PME sont déjà engagée dans cette démarche par le biais de cette opération.

Ridha Loukil

Pour en savoir plus :
http://www.sony-alsace.com
http://www.drire.gouv.fr/alsace/
http://www.jessica-puce.prd.fr


Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Face à la pénurie de respirateurs artificiels qui guette les hôpitaux français, le Fonds de dotation de la[…]

25/03/2020 | SantéCovid-19
Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Hydrogène, batterie et moteur de fusée imprimé en 3D… les meilleures innovations de la semaine

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Avec Modalis², l’Ifpen veut développer la boîte à outils numériques des batteries du futur

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Pour bien commencer la semaine : Chez Renault, un jumeau numérique pour optimiser la production

Plus d'articles