Nous suivre Industrie Techno

Sony dévoile une pile alimentée au papier

Hugo Leroux
Sony dévoile une pile alimentée au papier

La pile de sony pourrait ouvrir la voie à une nouvelle valorisation des déchets papier

© DR

C'est une pile originale que les visiteurs du salon Eco Products 2011, qui s’est déroulé à Tokyo du 15 au 17 décembre, ont pu découvrir sur le stand de Sony. Son alimentation se résume à du papier dissout dans une solution enzymatique.
En réalité il s’agit d’une implémentation de la bio pile au glucose, un concept que Sony développe de longue date. Elle produit de l’électricité grâce à l’oxygène puisé dans l’air et au glucose contenu dans un milieu organique. Chacune des deux espèces est capturée sur une électrode par une enzyme spécifique. Le glucose est une source d’hydrogène qui, par échange électrochimique avec l’oxygène, produit un courant électrique et un dégagement d’eau. Ce n’est ni plus ni moins que le principe d’une pile à hydrogène.
 
La nouveauté, c’est ici la source du glucose. Le papier est constitué essentiellement de cellulose, un polymère du glucose. Pour casser cette chaîne moléculaire, la solution comporte une enzyme appelée cellulase. Une fois trempé, le papier se décompose en glucose. Injecté dans la pile, le liquide sucré initie alors la production électrique. 
 
Sony n’a pas dévoilé les performances de cette bio pile au papier. Il serait possible en théorie de tirer 18 Wh d’électricité à partir d’une feuille A4, soit l’équivalent de six piles AA. Mais entre la théorie et la pratique, il reste un grand travail d’optimisation et de miniaturisation du système. En 2010, la firme japonaise avait annoncé une production de 10 mW/cm² pour sa batterie au glucose.
 
Hugo Leroux

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des additifs qui réduisent le coût des supercondensateurs au lithium

Des additifs qui réduisent le coût des supercondensateurs au lithium

Réduire le coût de production des supercondensateurs en jouant sur l’insertion d’ions lithium. Voici ce que proposent des[…]

À Dunkerque, Grhyd injecte 20% d’hydrogène dans le réseau de gaz naturel

À Dunkerque, Grhyd injecte 20% d’hydrogène dans le réseau de gaz naturel

Reportage : Comment KSB a refondu sa production de chaleur à Pegnitz, en Allemagne

Reportage : Comment KSB a refondu sa production de chaleur à Pegnitz, en Allemagne

Le CEA et AddUp s'associent pour développer la fabrication additive dédiée au secteur de l'énergie

Le CEA et AddUp s'associent pour développer la fabrication additive dédiée au secteur de l'énergie

Plus d'articles