Nous suivre Industrie Techno

Solomon Hykes, Docker : « En matière d'innovation, le risque, c'est de vouloir tout contrôler »

Solomon Hykes, Docker : « En matière d'innovation, le risque, c'est de vouloir tout contrôler »

© Flickr - TechCrunch

Chaque semaine, Industrie & Technologies prend les chemins de traverse et donne la parole à des personnalités qui ont l'innovation dans la peau. En 12 questions, ces personnes tirent le portrait de cette discipline. Découvrez aujourd'hui la vision de Solomon Hykes, fondateur et CTO de la start-up Docker. Valorisée 1 milliard de dollars, la jeune pousse basée à San Francisco a généralisé le concept de containers virtuels grâce à une brique technologique proposée en Open Source.

Quand on vous dit innovation, spontanément vous répondez ?

Bidouille. En matière d’innovation, je trouve qu’on a trop tendance à essayer de la forcer, de la structurer. Ce serait intéressant de pouvoir laisser tranquille les ingénieurs une fois par semaine et de voir ce que cela donne.

Votre dernière rencontre avec l’innovation, c’était quand et où ?

C’est tous les jours ! Chez Docker, nous travaillons avec 80 ingénieurs qui ne font qu’innover toute la journée. Le produit commercial que nous comptons lancer en novembre a, par exemple, été développé en deux semaines sur l'initiative de l’un de nos ingénieurs.

Quelle innovation avez-vous dans la poche ?

En tout cas, celle que j’aimerais avoir dans la poche c’est le traducteur universel de Star Trek.

Votre innovation préférée ?

Je dirais Internet. C’est vieux de 50 ans, mais je pense que nous n’en sommes qu’au début et que cette innovation va encore beaucoup évoluer.

Et celle que vous détestez ?

Je n’aime pas les innovations sans empathie, qui n’améliorent pas la condition humaine. Je pense, par exemple, aux montages financiers qui défient le bon sens.

Si vous deviez remettre le prix Nobel de l’innovation, quelle personnalité récompenseriez-vous ?

Alan Key, qui a rejoint les laboratoires PARC de Xerox, et dont la vision était de développer l’informatique personnelle pour tous et la programmation accessible pour tous afin que chacun puisse être maître de son ordinateur.

Et s’il était attribué à une entreprise, laquelle choisiriez-vous ?

Je suis obligé de dire Apple. Je pense que l’innovation est liée à l’impact qu’une invention peut avoir. Or, Apple est parvenue à inventer successivement plusieurs produits qui, à chaque fois, ont eu un impact énorme.

La qualité qu’il faut cultiver pour innover ?

La curiosité et l’empathie.

Quel défaut faut-il éviter ?

De vouloir tout contrôler.

Citez un livre qui vous a inspiré en matière d’innovation.

The design of design, de Frederick P. Brooks, qui explique comment approcher le design technique pour un manager. Car le risque, c’est de vouloir tout contrôler.

En matière d’innovation, vous êtes plutôt…

… Start-up ou grand groupe ?

Start-up !

… Technologie ou service ?

Les deux !

Continue ou disruptive ?

Mon approche c’est l’innovation en continu. Nous sommes connus pour une innovation disruptive, mais il s'agit d'un malentendu. Cette innovation est le résultat de plusieurs années d’itérations.

Enfin, de quelle innovation rêvez-vous (pas seulement la nuit) ?

J’aimerais vraiment que tous les ordinateurs connectés à Internet - et quand je parle d’ordinateurs je pense aux ordinateurs portables, aux serveurs, aux voitures, aux objets connectés - soient accessibles à la programmation pour tous.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Avec le jumeau numérique de Cosmo Tech, Renault optimise sa production de moteurs

Avec le jumeau numérique de Cosmo Tech, Renault optimise sa production de moteurs

Lors du salon Supply Chain Event, qui se tient les 3 et 4 décembre à Paris, Renault a présenté un retour[…]

Intelligence artificielle : comment Facebook veut doter les robots d’un « sens commun »

Intelligence artificielle : comment Facebook veut doter les robots d’un « sens commun »

Avec sa « Ruche », Thalès apporte de l’agilité au développement des solutions de cyberdéfense

Avec sa « Ruche », Thalès apporte de l’agilité au développement des solutions de cyberdéfense

Bertin Nahum veut conquérir le monde avec ses robots chirurgicaux

Bertin Nahum veut conquérir le monde avec ses robots chirurgicaux

Plus d'articles