Nous suivre Industrie Techno

SolarWindow veut transformer les gratte-ciel en générateurs solaires

SolarWindow veut transformer les gratte-ciel en générateurs solaires

La fenêtre solaire de SolarWindow permettrait non seulement de transformer la lumière naturelle en électricité, mais également la lumière artificielle et ombragée.

© SolarWindow

La start-up américaine SolarWindow Technology a présenté la semaine dernière sa fenêtre solaire transparente. Sa technologie consiste à recouvrir les surfaces vitrées des buildings de couches ultrafines d’un revêtement organique. Le dispositif permettrait non seulement de transformer la lumière naturelle en électricité, mais également la lumière artificielle et ombragée.

Exploiter les gigantesques surfaces vitrées des buildings pour générer de l’énergie solaire. C’est le pari de la start-up américaine SolarWindow Technology. Basée dans le Maryland, la jeune pousse a publié vendredi dernier une vidéo présentant sa fenêtre solaire transparente.

Dans les détails, sa technologie consiste à recouvrir les surfaces vitrées des buildings de couches ultrafines d’un revêtement liquide constitué de polymères organiques, de carbone et d’hydrogène. Des conducteurs transparents guident ensuite la lumière vers le bord de la fenêtre jusqu’à une interface qui permet à un électricien de connecter aisément la fenêtre solaire au réseau électrique de l’immeuble. Ce dispositif permettrait non seulement de transformer la lumière naturelle en électricité, mais également la lumière artificielle et ombragée, ce que ne permettent pas les panneaux photovoltaïques classiques.

Grâce à ces caractéristiques, la technologie de SolarWindow installée sur les quatre façades d’un immeuble de 50 étages permettrait de générer jusqu'à 50 fois plus d’électricité qu’une installation classique sur le toit d’une tour, assurent les ingénieurs de l’entreprise. Ainsi, un dispositif photovoltaïque classique installé sur le toit d'un gratte-ciel new-yorkais permettrait de générer 23 870 kWh d’électricité par an, contre 1,1 GWh pour la technologie de SolarWindow. Par ailleurs, les revêtements de SolarWindow sont installés à l’intérieur des vitres, ce qui permet de protéger le dispositif des différentes intempéries.

Dans un communiqué de presse, la jeune entreprise assure que l’installation d’un tel dispositif serait rentabilisée en moins d’un an. Un modèle validé par les ingénieurs et les chercheurs de l’Energy Production & Infrastructure Center de l’université de Caroline du Nord dans le cadre d’une étude indépendante dont les résultats ont été publiés en avril dernier. Le site Engineering.com s’interroge quant à lui, sur la longévité de cette technologie. Alors que les modules photovoltaïques en silicium ont une durée de vie d’au moins 20 ans, les dispositifs photovoltaïques organiques ne seraient quant à eux pas aussi endurants. 

SolarWindow Technology mène actuellement une levée de fonds afin de commercialiser ses fenêtres solaires transparentes. Elle vise une mise sur le marché dans les 28 mois à venir.  

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

L’Ifpen investit dans un banc d’essai de système piles à combustible dédié à la mobilité lourde

L’Ifpen investit dans un banc d’essai de système piles à combustible dédié à la mobilité lourde

L'Ifpen a indiqué, lundi 25 octobre, avoir mis en service une station d'essai de systèmes de piles à combustible sur son[…]

Meet’Up GreenTech : L’Ifpen et Bpifrance s’allient pour soutenir les deeptech qui innovent en faveur de la transition énergétique

Meet’Up GreenTech : L’Ifpen et Bpifrance s’allient pour soutenir les deeptech qui innovent en faveur de la transition énergétique

Salon Pollutec : Phenix Batteries ambitionne de soutenir le réseau électrique avec des batteries de voiture en fin de vie

Salon Pollutec : Phenix Batteries ambitionne de soutenir le réseau électrique avec des batteries de voiture en fin de vie

Trois entreprises interrogées sur quatre ne savent pas quelle quantité de CO2 elles rejettent dans l’atmosphère, d’après une enquête BCG

Trois entreprises interrogées sur quatre ne savent pas quelle quantité de CO2 elles rejettent dans l’atmosphère, d’après une enquête BCG

Plus d'articles