Nous suivre Industrie Techno

Sofia Cosmétiques économise l'eau

Sonia Pignet

Sujets relatifs :

,
Sofia Cosmétiques économise l'eau

Ce turbo-émulseur triple paroi est associé à un système de recyclage de l'eau.

© D.R.

La PME est récompensée pour sa démarche exemplaire.

Dans cette PME d'une vingtaine de personnes, chaque facture d'eau était une douche froide. Les procédés de fabrication de crèmes et pâtes cosmétiques étaient très gourmands en eau en raison des phases successives de chauffage et de refroidissement. Aussi, lorsque la société a dû déménager pour s'agrandir, elle en a profité pour s'engager à réduire sa consommation d'eau. Elle a, tout d'abord, investi dans un turbo-émulseur triple enveloppe associé à un système de recyclage de l'eau, permettant de travailler en circuit fermé. Le tout couplé à un groupe frigorifique. Désormais, deux tonnes d'eau, déminéralisée pour éviter les dépôts de calcaire, chauffent et refroidissent successivement l'appareil, sans rejets.

« Nous économisons 13 m3 d'eau par tonne produite, tout en doublant la production grâce à ce turbo-émulseur de grosse contenance », explique le responsable qualité de Sofia Cosmétiques, Christophe François. Ce système permet aussi de travailler à température constante, d'où une amélioration de la qualité des produits.

Diminution de la dépense énergétique

Pour la même raison, leurs trois turbo-émulseurs (le nouveau et les deux anciens) sont combinés à des fondoirs (pour chauffer les phases grasses), eux aussi triple paroi.

Pour compléter cet effort d'économie, la chaudière à gaz, présente dans les nouveaux locaux, a été remplacée par une chaudière à condensation. Reliée aux machines industrielles, elle leur apporte de l'eau déjà chauffée à 65 °C. Une installation qui diminue le temps de chauffe, donc l'électricité dépensée.

Bilan, une facture d'eau qui a diminué de 47 % et une réduction de la consommation énergétique.

POINTS FORTS

- Investissement 175 200 euros. - Économie 47 % de consommation d'eau en moins malgré un doublement de la capacité de production. - Impact Cette démarche pourrait être dupliquée dans toutes les entreprises qui utilisent des procédés impliquant des temps successifs de chauffe et de refroidissement.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0895

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies