Nous suivre Industrie Techno

Smurfit Kappa s'adonne au progiciel intégré

Youssef Belgnaoui

Sujets relatifs :

,
De l'élaboration du devis jusqu'à la surveillance des machines, rien n'échappe au progiciel mis en place par Smurfit Kappa dans son usine de PLV.

«Nous travaillions avec divers logiciels dans différents coins, ce qui donnait lieu à des reprises et parfois des erreurs. Nous cherchions un progiciel de gestion intégré [PGI] moderne. » Tel est l'état des lieux dressé par André Pressat, directeur général de Smurfit Kappa PLV, avant que son usine de Brétigny-sur-Orge (Essonne) n'adopte le logiciel EmaPack de Rhapso.

En fait, cette solution dédiée aux métiers du packaging va bien au-delà du traditionnel PGI. Première étape : elle assure le calcul des devis en prenant en compte toutes les particularités de fabrication. Et elles sont nombreuses ! Smurfit Kappa fabrique en effet des présentoirs en carton pour la promotion de produits sur les lieux de ventes (PLV). Ses clients veulent évidemment que leurs présentoirs mettent en valeur la spécificité de leurs produits. Résultat : 80 % des commandes ne sont pas répétitives et réclament une étude spécifique. Le calcul du devis tient compte de toutes les spécificités : dimensions, type de carton, type de colle, impression, découpe, etc.

Le devis est l'élément clé du logiciel de gestion

EmaPack simule l'intégralité du processus de fabrication, de l'optimisation des découpes jusqu'à la palettisation et le transport du produit fini. Rhapso a, d'ailleurs, collaboré avec Impact, l'éditeur de la solution d'optimisation des découpes, afin que le calcul des différentes imbrications soit directement envoyé vers EmaPack. Il n'y a donc plus d'échanges papier avec le bureau d'études. Et il n'est plus nécessaire d'attendre la réponse de ce dernier pour réaliser un devis.

Par ailleurs, l'élaboration automatique du devis recherche systématiquement le fournisseur le moins disant. « Lorsque le devis était établi manuellement, certains fournisseurs plus chers pouvaient passer entre les mailles », se souvient André Pressat. Désormais, quatre à cinq minutes suffisent pour la réalisation d'un devis d'une PLV complexe. Aucun oubli n'est possible, tous les éléments doivent y être intégrés. Auparavant, certains se permettaient des approximations en pensant que le problème serait arrangé plus tard lors de la fabrication. On le voit, « le devis est la colonne vertébrale du logiciel. Tous les autres modules doivent s'y emboîter », résume André Pressat. Une fois le devis calculé, une offre est transmise automatiquement au client par courriel ou par fax. L'offre acceptée, EmaPack poursuit son travail en production.

Chacune des 34 machines transmet, via un réseau radio Wi-Fi, les données de production au système central : volume de production, temps d'arrêt machine, temps de réglage, nature de l'arrêt, etc. Rien n'échappe plus au directeur technique qui, à partir des courbes et des données de fonctionnement des machines, a pour objectif de minimiser les micro-arrêts. Pour chaque machine, des indicateurs de performance ont été établis. Une grande part des résultats tient à la volonté des opérateurs. « Il faut vraiment les faire participer au choix et les sensibiliser à l'intérêt d'un tel projet. Ils doivent avoir envie d'être dans les clous au niveau des indicateurs. Si le projet n'est pas bien présenté par le management, ils prendront ça pour du "flicage", ce qui compromet les chances de succès car ce sont eux qui sont aux commandes », observe André Pressat.

Un an après le déploiement d'EmaPack, la solution est bien prise en main par l'ensemble des services de Smurfit Kappa. Une nouvelle étape va être franchie. Le traditionnel tableau aux fiches multicolores représentant les ordres de fabrication (OF) machine par machine va disparaître. Le responsable de production disposera, depuis son PC, de la visualisation large ou restreinte de la planification du parc de machines. Il obtient pour chaque OF les temps de réglage, de lavage, de production, etc. Il établit aussi les règles d'optimisation de la planification.

EN BREF

L'objectif - Mettre en place un progiciel de gestion intégrant tous les métiers de l'entreprise La solution - EmaPack de Rhapso : progiciel de gestion intégré dédié aux métiers du packaging

FLUIDIFICATION DES PROCESSUS

Le progiciel de gestion intégré de Rhapso a contribué a amélioré la rentabilité du site de Smurfit Kappa. Mais surtout, « l'ensemble du processus de production, depuis la réalisation du devis jusqu'à la livraison est plus fluide », estime André Pressat, le directeur général. Autre atout de cette solution : son paramétrage aux données de l'entreprise ne passe pas par un informaticien mais par un homme du métier.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0886

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

ASM revisite le lean manufacturing

ASM revisite le lean manufacturing

Amélioration continue chez ASM Assembly Systems qui ne cesse d'optimiser toutes les étapes de production de son usine allemande. Résultat : un temps[…]

01/06/2011 | EXPÉRIENCES
Facom bichonne son outil de production

Facom bichonne son outil de production

Thales développe ses logiciels sans gaspillage

Thales développe ses logiciels sans gaspillage

Continental se met à l'heure du "toyotisme"

Continental se met à l'heure du "toyotisme"

Plus d'articles