Nous suivre Industrie Techno

Smart Robots, une interface gestuelle pour les robots collaboratifs

Smart Robots, une interface gestuelle pour les robots collaboratifs

Smart Robots présente son interface gestuelle sur un cobot Universal Robots lors du Salon Innorobo de Paris.

© Alain Clapaud

Interagir avec un robot par des gestes simples. C’est ce que propose la start-up italienne Smart Robots avec son système de tracking 3D. Ce dernier permet de faciliter l'interaction entre l'homme et la machine lorsqu'ils travaillent en collaboration. 

Smart Robots propose un système de tracking 3D, présenté au Salon Innorobo de Paris sur un cobot Universal Robots, qui permet à un opérateur de donner des ordres à un robot collaboratif via de simples gestes, sans recours à l'écran du boitier de commande du robot. Un tel système facilite les interactions entre le robot et l'opérateur humain qui partagent un même poste de travail. Il permet aussi au robot collaboratif d'adapter ses trajectoires en fonction de la position de l’humain. La technologie a été brevetée par une start-up italienne, Smart Robots. 

Les chercheurs de ce spin-off de l'école polytechnique de Milan ont eu l'idée de coupler un logiciel d'intelligence artificielle d’analyse gestuelle à un robot collaboratif. Le logiciel développé par Smart Robots est couplé à un dispositif de caméras 3D, livré sous forme d'un boitier. Ce dernier vient se placer au-dessus du poste de travail où un opérateur humain doit travailler à proximité immédiate du robot. Le tracking temps réel de ses gestes permet d'affecter au robot des actions spécifiques à des mouvements de la main spécifiques. Celui-ci peut par exemple mettre en pause et relancer le robot d'un simple geste, mais aussi commander des actions plus complexes et enchainer différentes opérations préprogrammées correspondant à des gestes précis.

Une détection en temps réel

Enfin, le système Smart Robots permet au robot de détecter en temps réel si l'opérateur se place sur sa trajectoire. Le robot peut alors se mettre en pause ou bien adopter une trajectoire alternative. Cette « intelligence » permet d'accroitre la productivité puisque le robot ne s'interrompt plus à chaque fois que l'opérateur croise sa trajectoire. Le boitier Smart Robots s'appuie sur des caméras 3D du marché. La version actuelle offre un rayon de fonctionnement de l'ordre de 4,5 mètres, pour un angle de visualisation de 90° x  60°. La solution Smart Robots étant 100% logicielle, un autre dispositif de visualisation peut être utilisé pour répondre aux besoins spécifiques de tel ou tel projet. Pour l'heure, la solution est compatible avec toute la gamme des robots collaboratifs Universal Robots (UR3, UR5, UR10), ainsi que le cobot YuMi d'ABB.

L’industrie est la cible numéro 1 de Smart Robots, notamment les phases d’assemblage où de nombreuses interventions humaines restent indispensables. Un équipementier automobile italien est le premier utilisateur du système, mais ses concepteurs estiment trouver des débouchés dans l’agroalimentaire et l'emballage.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Notre-Dame, Sido, Stratolaunch… les meilleures innovations de la semaine

Notre-Dame, Sido, Stratolaunch… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Les préconisations du rapport Bonnell-Simon pour faire de la France un champion de la robotique

Les préconisations du rapport Bonnell-Simon pour faire de la France un champion de la robotique

Sido, drone martien, particules robotiques... les innovations qui (re)donnent le sourire

Sido, drone martien, particules robotiques... les innovations qui (re)donnent le sourire

Des particules robotiques qui collaborent

Des particules robotiques qui collaborent

Plus d'articles