Nous suivre Industrie Techno

SKF dévoile sa stratégie

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

, ,
Lors de la journée annuelle de la presse technique, le groupe SKF a notamment indiqué sa volonté d’accroître sa pénétration dans l'équipement aéronautique, la mécatronique et la maîtrise de la fiabil

Pour la première fois, la journée annuelle de la presse technique du constructeur suédois de roulements SKF se tenait en France, le 16 juin dernier, sous la présidence de Tom Johnstone, President et CEO de SKF Group. La presse était accueillie à la CCI de Valence, puis chez Sarma à Saint-Vallier (26), société du groupe SKF très active sur le marché de l'aéronautique.

Le président de SKF en a profité pour indiquer que le groupe devrait atteindre 10% de marge d'exploitation en 2006, ce qui devait passer par de nouvelles solutions, de meilleures marges et de nouveaux marchés.

Le développement de la compétence des équipes est à l'ordre du jour. Elles devront bénéficier d'un meilleur soutien, notamment en mécatronique. Cédant aux tendances récentes, le groupe est maintenant organisé en 5 plates-formes qui devront collaborer autour de différents segments ou projets liés aux roulements.

L'intitulé de ces plates-formes : roulements, joints, mécatronique et composants linéaires, systèmes de fiabilité et lubrification, est déjà tout un programme. Ainsi, il est prévu que SKF renforce encore ses compétences dans le domaine de l'étanchéité et réalise des investissements dans l'électroménager et dans l'aéronautique pour mettre en œuvre de futures solutions mécatroniques.

Sur ce sujet, le groupe a annoncé le lancement d'une solution mécatronique originale pour les machines à imprimer. Il s'agit de l'unité d'entraînement oscillant ODU (Oscillating Drive Unit) destinée à entraîner et à commander les rouleaux de distribution des machines à imprimer dont le rôle est de transférer et d'étaler l'encre et la solution de mouillage sur le papier.

Cette unité utilisée pour l'entraînement direct de chaque rouleau dispose d'un système programmable indépendant pour le contrôle de la vitesse de rotation et le pilotage du cycle et de la fréquence de l'oscillation. Développées pour fonctionner sur des machines MAN Roland, l'un des principaux équipementiers du secteur de l'imprimerie, les premières unités font preuve d'une grande fiabilité. Non seulement l'architecture et la présentation des machines vont s'en trouver modifiées, mais la maintenance va être considérablement allégée.

Par ailleurs, un système de vérin télescopique sur support plafonnier a été développé pour équiper les microscopes de chirurgie ophtalmologique Leica.

Après la reprise de la société canadienne Revolve, SKF fait son retour dans les paliers magnétiques. Le groupe a mis au point les paliers magnétiques capables de supporter les éléments tournants de la nouvelle génératrice à grande vitesse de 1,2 MW de Turbo Genset Co Ltd. Couplée à une turbine à gaz industrielle, cette génératrice est prévue pour être utilisée au sein d'installations de production d'énergie électrique primaire et de secours ou de production combinée d'électricité et de chaleur.

Les machines à grande vitesse pilotées par des systèmes intelligents sont utilisées pour de la production distribuée bénéficiant d'une réduction de 50 à 60 % par rapport aux systèmes classiques à basse vitesse de même puissance.

Cette journée a été aussi l'occasion de faire la démonstration de la pertinence de l'activité de SKF Engineering Consultancy Services. Ainsi, le logiciel de simulation Orpheus a été utilisé au profit de Leitner AG qui a mis au point un concept d'éolienne de 1,2 MW basé sur un entraînement direct audacieux et comprenant un seul roulement entre le moyeu du rotor et la génératrice. Par ailleurs, LKAB, entreprise productrice de minerai de fer dans le nord de la Suède, a réduit sa consommation de lubrifiant de 1000 kg par roulement et par an à seulement 15 kg en modifiant la conception des modèles de joints utilisés.

L'activité aéronautique a aussi apporté son lot d'innovations. SKF a mis au point des rotules lisses en titane jusqu'à 40 % plus légères que les rotules lisses traditionnelles en acier ou en bronze. Elles équiperont le train d'atterrissage et les pièces d'assemblage des pylônes et des ailes de l'Airbus A380 qui devrait être mis en service en 2006.

Cette journée a été l'occasion pour Sarma de montrer ses activités qui portent notamment sur la réduction de poids concernant l'empennage horizontal de l'A380, sur les caissons de voilure réalisés en composites, sur l'allégement des roulements de trains d'atterrissage qui bénéficient de la suppression du béryllium.

D'autres produits de Sarma ont été en vedette : les manettes de gaz très évoluées sur les plans ergonomiques et électroniques pour donner des sensations artificielles et l'actionneur de porte Sesame, système 'plug and play' fonctionnant sans aucune alimentation, et destiné aux Falcon 2000, 900 et F7X.

François-Xavier Lenoir

Pour en savoir plus
- www.skf.com
- www.revolve.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles