Nous suivre Industrie Techno

Simulation numérique : l’Université de Reims marie Linux et Windows

Jean-François Preveraud
Simulation numérique : l’Université de Reims marie Linux et Windows

Laisser le choix entre Linux et Windows pour satisfaire le maximum d'utilisateurs.

© DR

Afin de rendre son centre de calcul facilement accessible, à la fois aux universitaires et aux industriels, l’Université de Reims Champagne-Ardenne, choisi de mettre en place avec Bull et Microsoft, un environnement hybride d’exploitation acceptant aussi bien Linux que Windows.

Afin d’offrir l’accès le plus large possible à son nouveau supercalculateur bullx, tant aux universitaires qu’aux industriels, l’Université de Reims Champagne-Ardenne, Bull et Microsoft annoncent un partenariat. Il permettra de déployer un environnement hybride d’exploitation sur l’ensemble de la machine.

Déployé dans le Centre de Calcul de Champagne-Ardenne, le supercalculateur basé sur des lames bullx et deux serveurs, dont un super-node bullx a une puissance de 6 Téraflops. Baptisé Clovis, il décuple la capacité de calcul du centre et est destiné à répondre aux besoins de calcul intensif des chercheurs et des industriels champardennais.

Linux et/ou Windows

Grâce à cet environnement hybride, les utilisateurs de Clovis pourront accéder indifféremment à la puissance de calcul soit à travers un environnement Linux, historiquement privilégié par les scientifiques experts en calcul haute performance, soit via Microsoft Windows HPC Server 2008 R2, qui répondra mieux aux attentes des entreprises de la Région, en offrant un environnement Windows familier et accessible aux non-spécialistes.

« Support de la recherche académique en Champagne-Ardenne, le meso-centre de calcul de Champagne-Ardenne se positionne en véritable intermédiaire entre les grands centres nationaux et les équipements internes des laboratoires de recherche et des PME-PMI de la région Champagne-Ardenne. L’adoption d’un environnement hybride, en partenariat avec Bull et Microsoft, renforce l’accessibilité du supercalculateur Clovis à tous », estime Michaël Krajecki, professeur et directeur du Centre de Calcul de Champagne-Ardenne.

Le travail en collaboration des équipes de l’Université, de Bull et de Microsoft donnera lieu à un retour d’expérience que d’autres organisations attendent avec intérêt.

Outre ses ressources de calcul, le Centre met à la disposition des industriels et chercheurs un accompagnement dans l’utilisation de ces outils de calcul intensif, ainsi qu’une expertise sur des domaines scientifiques et techniques avancés, leur permettant de bénéficier des dernières technologies. C’est un avantage fort dans un milieu économique compétitif, où modélisations et simulations permettent de réduire les couts, ainsi que la durée de développement des nouveaux projets.

Des recherche tous azimuts

Composé de 36 serveurs lames bullx mais aussi d’un serveur SMP bullx supernode et d’un serveur bullx R425 E2 équipé de GPU, ainsi que d’un nœud de visualisation, le nouveau supercalculateur et ses 516 cœurs de processeurs Intel Xeon sont au service de nombreux domaines de recherche.

Les principaux thèmes de recherche scientifique qui seront abordés grâce à Clovis concernent :
 

  • Les mathématiques et l’informatique : pour développer de nouvelles approches permettant d’exploiter au mieux les architectures parallèles actuelles. Ces travaux se situent en amont des deux thèmes de recherche suivants.
     
  • La physique et les sciences de l’ingénieur : applications du calcul scientifique en mécanique des fluides, processus au niveau des particules atmosphériques, procédés de mise en forme des matériaux, biomécanique pour le sport et la santé, etc.
     
  • La modélisation des systèmes moléculaires complexes : pour des objets très divers, tels que surfaces d’électrodes, protéines, grains de glace atmosphériques, molécules organiques, complexes minéraux… La proximité de la plate-forme de calcul et de chimistes théoriciens à Reims a favorisé un fort développement de ce domaine.


Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.univ-reims.fr
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

[Innover contre le virus] Le supercalcul à l’assaut du Covid-19

Pendant l'été, Industrie & Technologies revient sur plusieurs mois de mobilisation des industriels et des chercheurs pour faire[…]

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Interview

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Plus d'articles