Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Simulation de crash : les GPU en première ligne

Jean-François Preveraud
Simulation de crash : les GPU en première ligne

Rendre réaliste les résultats de simulation

© DR

Honda utilise des cartes GPU pour rendre les simulations de crash plus réalistes aux yeux de ses ingénieurs. L’objectif est de les aider à comprendre plus facilement les transferts d’énergie lors du choc.

On sait que les images hyper-réalistes sont l’un des domaines de prédilection des cartes graphiques comportant des GPU (Graphics Processing Unit), aussi est-il normal de les retrouver dans les départements design des constructeurs automobiles. Mais ces cartes, très performantes pour faire du calcul intensif, font maintenant leur entrée dans les départements d’ingénierie pour post-traiter les simulations de crash.

Ainsi Honda a-t-il utilisé des cartes Quadro GPU de NVidia pour rendre plus réalistes ses simulations de crash faites à l’aide du code LS-Dyna. L’objectif est d’aider les ingénieurs à comprendre plus facilement comment l’énergie se dissipe lors d’un accident.

                     La même image issue des outils habituels de post-traitement de LS-Dyna

Pour cela, les résultats de la simulation de crash sont mis en images hyper-réalistes à l’aide du logiciel DeltaGen Real Impact de RTT, qui est devenu la marque 3DXcite de Dassault Systèmes au printemps. Outre le fait de rendre le crash plus ‘‘réel’’, la puissance des cartes et du logiciel permet aux ingénieurs de changer rapidement le point de vue, de cacher certaines pièces pour faciliter la vision dans les zones encombrées ou encore d’isoler certaines pièces pour en analyser le comportement plus finement. Le tout si besoin est en temps réel.



      On peut cacher certaines pièces pour mieux comprendre le comportement des structures

« Avec cette technologie, nous avons obtenu la possibilité d'améliorer la qualité des prises de décisions et réduit le temps nécessaire pour finaliser la conception d'un véhicule en augmentant drastiquement la facilité de communication et d'interprétation des résultats d'une simulation de crash-test », explique Eric DeHoff, directeur technique de l'IAO au sein du Crash Safety Group de Honda R&D Américas Inc. « Cet outil va promouvoir une compréhension plus complète de la conception des organes de sécurité parmi tous les ingénieurs impliqués dans le développement de nos véhicules ».

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.rtt.ag/fr & http://www.nvidia.fr

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[CES 2022] Sony présente le nouveau prototype de sa voiture électrique

[CES 2022] Sony présente le nouveau prototype de sa voiture électrique

À l’occasion du Consumer Electronic Show (CES), qui prend place à Las Vegas du 5 au 7 janvier – fermé un jour plus[…]

06/01/2022 | SonyMoteurs électriques
« Le rotor de notre moteur à flux axial condense 10 ans de recherche », souligne Romain Ravaud de Whylot

« Le rotor de notre moteur à flux axial condense 10 ans de recherche », souligne Romain Ravaud de Whylot

« Le marché auto devrait se contracter de 40 % d’ici à 2050 pour espérer limiter le réchauffement à 2°C », estime Jacques Portalier du Shift Project

« Le marché auto devrait se contracter de 40 % d’ici à 2050 pour espérer limiter le réchauffement à 2°C », estime Jacques Portalier du Shift Project

Avec son nouveau lidar, Valeo veut accélérer la mise sur le marché des véhicules autonomes de niveau 3

Avec son nouveau lidar, Valeo veut accélérer la mise sur le marché des véhicules autonomes de niveau 3

Plus d'articles