Nous suivre Industrie Techno

Simulateur d’emboutissage intégrant le retour élastique

Jean-François Preveraud
AutoForm Engineering a développé un modèle de matériaux qui grâce à quatre nouveaux paramètres prend en charge de manière très fine le retour élastique lors des opérations d’emboutissage.

AutoForm Engineering GmbH, spécialiste des solutions logicielles pour l’industrie du formage des tôles, a développé un nouveau modèle de simulation. Celui-ci, parmi les plus avancés du marché, est utilisable avec un très grand nombre de matériaux modernes. Il permet aux utilisateurs d’AutoFormplus R1 d’atteindre un niveau de précision encore inégalé dans la simulation du retour élastique.

Ce modèle décrit de façon très détaillée le comportement du matériau à l’ouverture de l’outil, étape cruciale pour le retour élastique. Cela concerne à la fois l’adoucissement du matériau grâce à ce que l’on appelle l’effet Bauschinger, ainsi que la réduction de l’élasticité sous l’effet d’une contrainte croissante. C’est aujourd’hui l’un des modèles de matériau les plus précis disponibles sur le marché. 


                                            

De plus, ce modèle de matériau est compatible avec les modèles matériaux existants d’AutoForm, ainsi, les données matériaux déjà largement diffusées peuvent continuer à être utilisées. Il suffit simplement de rajouter quatre nouveaux paramètres, et les effets de l’écrouissage cinématique sont pris en compte. Ces paramètres ne sont pas des valeurs mathématiques abstraites, mais plutôt des valeurs significatives physiques clairement définies. Elles peuvent par exemple être définies à partir de tests de traction-compression.

Toutefois, si cette opération n’est pas réalisée, AutoForm propose des valeurs par défaut pour chaque groupe de matériaux, du fait que chacun des paramètres décrit un effet physique indépendant. Grâce à l’utilisation de ce modèle d’écrouissage cinématique, et sans aucune charge de travail supplémentaire, on obtient encore plus de précisions. La compensation de retour élastique est donc fiable grâce à la simulation, et cela réduit de façon considérable le nombre d’essais réels.

Cependant, la solution qui résoudra les problèmes complexes du retour élastique nécessite bien plus qu’une simple simulation de retour élastique précise. Sont tout aussi importants, le compensateur de géométrie intégré, ainsi que l’estimation de la robustesse du retour élastique, puisque seuls des process stables peuvent être compensés. « Grâce à ses modules AutoForm-Compensator et AutoForm-Sigma, AutoForm est l’unique logiciel intégré disponible sur le marché qui puisse offrir les composants essentiels pour venir à bout des problèmes difficiles du retour élastique », estime Waldemar Kubli, PDG d’AutoForm Engineering.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.autoform.com
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le constructeur automobile Volkswagen et l'éditeur de logiciel de CAO Autodesk ont travaillé ensemble pour moderniser le design du[…]

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Plus d'articles