Nous suivre Industrie Techno

Silec Cable trace ses tourets sur le Web

THOMAS BLOSSEVILLE tblosseville@industrie-technologies.com

Le fabricant de câbles a consigné les tourets sur lesquels il livre ses produits. Objectif : réutiliser ces emballages jusqu'à leur usure. Pour suivre et rapatrier ces tourets disséminés dans tous les coins de l'Hexagone, il a conçu un outil Internet partagé avec ses clients.

 

LE PROBLÈME DES TOURETS PERDUS DE VUE

 

Recherche tourets disséminés un peu partout en France. C'est l'annonce qu'aurait pu publier Silec Cable. Chaque année, il vend 65 000 tonnes de câbles pour des applications dans les télécoms et l'énergie. Sur ce volume, 50 000 tonnes sont livrées embobinées sur des tourets en bois.

Pour cela, l'ex-filiale de Sagem, rachetée en 2005 par l'américain General Cable, consomme 17 500 tonnes de bois. Une quantité poids lourds : « sur un câble, l'emballage représente 15 à 20 % de la masse. Voire jusqu'à 30 % quand on monte en gamme », évalue Bernard Poisson, responsable développement durable produit chez Silec Cable.

Une faible part - 1 500 tonnes - correspond à de petits tourets. Ils entrent dans les circuits classiques de recyclage. Pour le reste, Silec Cable a mis en place depuis une dizaine d'années un système de tourets consignés. L'objectif était de rapatrier les tourets vides. Mais le casse-tête logistique plombait l'efficacité du dispositif. Une partie de ses clients est constituée de distributeurs. Ils revendaient les câbles à leurs propres clients... sans aucun suivi. Faute de pouvoir les localiser, impossible donc de récupérer les tourets pour les réutiliser.

 

LA SOLUTION

CONCEVOIR UN OUTIL WEB

 

Pour fiabiliser la consignation de ses tourets, Silec Cable a ciblé la gamme de 1 à 3 mètres de diamètre. Elle représente, en masse, 80 % de ses ventes. Pour faciliter leur suivi, il a développé un logiciel accessible par lui et ses clients depuis son site Internet (www.sileccable.com).

Cet outil - le « web touret » - permet à chaque client d'afficher un état des lieux de son stock de tourets. À tout moment, il sait où ils se trouvent. Y compris chez ses propres clients, à qui il a revendu les câbles. Quand, au bout d'un an, la consignation d'un touret arrive à échéance, il est automatiquement averti. Deux possibilités s'offrent alors à lui. Soit ne rien faire... et payer pour le touret qu'il a décidé de ne pas rendre. Soit contacter Silec Cable, qui ira gratuitement le récupérer là où il se trouve.

 

LE RÉSULTAT

DE CINQ À SEPT RÉUTILISATIONS

 

Chez Silec Cable, tous les tourets portent un numéro unique. Quand l'un revient, il est identifié et, si nécessaire, remis en état. « La boulonnerie est resserrée ou des pièces de bois sont changées », explique Bernard Poisson. Le fabricant estime que chaque touret peut être réutilisé cinq à sept fois avant d'être vraiment inutilisable.

Le « web touret » a été lancé le 1er juin 2010. Il a été précédé de trois messages, en mai, adressés à un panel de 1 000 clients et annonçant le déploiement de l'outil. Chaque client a reçu un identifiant et un code d'accès, lui permettant de visualiser son stock, de repérer les échéances à venir et d'activer les demandes d'enlèvement. Au bout d'un mois, 20 % des requêtes parvenaient par le Web, le système traditionnel étant le fax. En 2010, la proportion de tourets retournés est passée de 65 % à 81 %.

SILEC CABLE

Filiale de l'américain General Cable 1 100 employés Basé à Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne) Produit de câbles pour les télécoms et pour les réseaux électriques (jusqu'à 500 kV)

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0930

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2011 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un échangeur de chaleur ultra compact et efficace grâce à l'impression 3D et au design génératif

Fil d'Intelligence Technologique

Un échangeur de chaleur ultra compact et efficace grâce à l'impression 3D et au design génératif

Une équipe de recherche de l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign a présenté dans un article de la[…]

Le projet de recherche AIRchitecture sur les avions légers électriques tire un premier bilan et se prolonge

Le projet de recherche AIRchitecture sur les avions légers électriques tire un premier bilan et se prolonge

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

Plus d'articles