Nous suivre Industrie Techno

Siemens PLM Software et SolidWorks veulent décrocher la Lune

Jean-François Preveraud
Siemens PLM Software et SolidWorks veulent décrocher la Lune

Qui arrivera sur la Lune le premier ?

© DR

Les deux éditeurs de PLM vont soutenir l’équipe Rocket City Space Pioneers dans le cadre du Prix Google Lunar X, dont l'objectif est d'atteindre et d'explorer la Lune.

La fondation X Prize et Google ont lancé en 2007 le concours Google Lunar X Prize, une course d'engins robotisés vers la Lune dotée de 30 millions de dollars de prix.

Cette compétition ouverte aux entreprises privées et aux équipes universitaires du monde entier a pour objectif de faire atterrir sur la Lune un rover robotisé capable de mener à bien plusieurs missions, notamment effectuer un parcours d'au moins 500 mètres à la surface de la Lune, ainsi que d’envoyer des vidéos, des images et des données vers la Terre.

Le premier arrivé remportera le Grand Prix qui sera de 20 millions de dollars jusqu'au 31 décembre 2012. Il sera ramené à 15 millions de dollars jusqu'au 31 décembre 2014, date à laquelle la compétition arrivera à son terme, sauf en cas d'extension par Google et la Fondation X Prize. Le Deuxième Prix est doté de 5 millions de dollars et les 5 millions de dollars restant seront partagé entre les suivants. Actuellement une vingtaine d’équipes issues d’une douzaine de pays sont en lice.

Dans ce contexte, Siemens PLM Software et SolidWorks ont annoncé à quelques jours d'intervale qu'ils avaient décidés d’aider l’équipe des Rocket City Space Pioneers (RCSP) dans son défi. L'équipe RCSP utilisera ainsi les logiciels Solid Edge et Femap avec NX Nastran, ainsi que SolidWorks et SolidWorks Simulation dans le cadre du processus de conception et d'analyse de leur engin.

L’équipe RCSP est composée de sept partenaires : entreprises ; établissements d'enseignement dans le cadre du programme Engineering Meets Education ; organisations sans but lucratif basée à Huntsville. Elle est dirigée par Tim Pickens, qui était ingénieur en chef chargé de la propulsion au sein de SpaceShipOne, l'équipe qui, en octobre 2004, a remporté les 10 millions de dollars du Prix Ansari X, un concours dont l'objectif était de permettre un vol spatial suborbital privé. Tim Pickens travaille maintenant chez Dynetics, où il occupe les fonctions d'ingénieur en chef chargé de la propulsion et de conseiller pour les activités spatiales commerciales.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.rocketcityspacepioneers.com & http://www.plm.automation.siemens.com

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Afin de permettre aux PME, bureaux d’études et instituts de recherche de franchir un cap en passant au prototypage fonctionnel et[…]

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

Plus d'articles