Nous suivre Industrie Techno

La semaine de Jean-François Prevéraud

Siemens PLM Software est là pour longtemps !

Jean-François Preveraud
Siemens PLM Software est là pour longtemps !

Helmuth Ludwig, le président de Siemens PLM Software

© DR

Rencontre exceptionnelle et exclusive avec Helmuth Ludwig, président de Siemens PLM Software. Il m’a confirmé la volonté du groupe Siemens d’être présent sur le long terme dans le domaine du PLM.

J’ai eu le plaisir d’interviewer pour la première fois cette semaine Helmuth Ludwig, le président depuis bientôt deux ans de Siemens PLM Software. Un manager rare dans les médias, qui est venu au Salon du Bourget pour rencontrer ses clients aéronautiques. Le bon endroit pour prendre le pouls d’un marché qui commence à ressentir les effets de la crise.


Comme tous nos confrères nous ressentons les effets de la crise, même si nous nous en sortons plutôt mieux qu’eux. Mais il n’y a pas de quoi faire du triomphalisme. Par contre, le fait qu’en cette période de crise, nous soyons adossés à un grand groupe industriel ayant une stratégie sur le long terme, est un gage de pérennité qui ne peut que rassurer nos clients. De plus, nous devrions être parmi les premiers à ressentir le redémarrage, car nous allons avec nos outils et méthodologies aider les industriels dans leurs efforts pour développer les produits novateurs de l’après crise ", insiste Helmuth Ludwig en préambule.

Une vision à long terme

Et justement l’engagement du groupe Siemens auprès de Siemens PLM Software est l’un des axes forts de la stratégie de l’éditeur. "  Siemens est un groupe industriel plus que cent cinquantenaire, présent dans de très nombreux secteurs : Industrie ; Energie ; Santé ; Transport ; Information et Communication ; Grand Public… Dans chacun de ces secteurs les dirigeants ont une vision à très long terme de leurs activités, de l’ordre de 25 ans, avec comme unique préoccupation d’aider leurs clients à innover, ainsi qu’à développer et améliorer leurs process pour optimiser leur productivité ".

De fait, l’acquisition d’ UGS en mai 2007 et son intégration dans Siemens industry Automation & Drives technologies (IA&DT), ne doit rien au hasard ou à quelques spéculations financières. "  Notre priorité dans cette division est de promouvoir une interconnexion toujours plus poussée entre les systèmes de production et les systèmes de développement de produit, afin de proposer une optimisation globale de la chaîne de valeur de nos clients ".

Outre les traditionnels automatismes industriels, les systèmes d’entraînement, les équipements de machines-outils, l’instrumentation de process, Siemens est aussi maintenant largement présents dans l’informatique industrielle avec la gamme Simatic IT dans le domaine du Manufacturing Execution System (MES) et les gammes NX, Teamcenter, Tecnomatix et Velocity Series ( Solid Edge…) dans le domaine du développement de produits (PLM).

Une chaîne complète du modèle à la pièce finie

Cette complétude de l’offre permet à nos clients d’évaluer très rapidement l’impact d’une modification de la conception d’un produit sur l’ensemble de sa production et des moyens associés. Il leur devient possible de prévoir en temps réel l'effet de la modification d’une surface sur la vitesse et la précision avec lesquelles elle sera usinée, car nous maîtrisons la chaîne complète allant du modeleur surfacique à la commande numérique intégrée dans la machine outil ".

D’autres éditeurs clament leur savoir-faire à grand renfort de présentations PowerPoint. Nous ne serons jamais gagnant sur ce terrain face à eux. Par contre, il en va autrement dès qu’il s’agit, par exemple, de faire une liaison efficace entre PLM et MES. Nos clients se chargent de leur rappeler régulièrement ".

Un socle pour les décennies à venir

Une fois encore l’intégration de l’offre UGS dans le portfolio de Siemens est destinée à apporter aux clients une productivité sur le long terme à travers tout leur process. "  L’ensemble de l’offre que nous souhaitons mettre en place sera disponible dans les cinq années à venir. C’est un processus de longue haleine, mais il est indispensable pour assurer une base solide et cohérente à l’ensemble de notre offre à destination de l’industrie pour les décennies à venir ". Certains clients, comme Volkswagen, l’on bien compris en basculant vers cette offre. Mais la mise en place de cette offre structurée n’empêchera pas Siemens de continuer à développer des technologies novatrices pour rendre par exemple l’utilisation de ses outils plus intuitive, telle la Synchronous Technology 2 qui vient d’être annoncée au cœur de Solid Edge. Enfin, cette intégration de l’offre Siemens n’empêche pas une large ouverture vers les produits concurrents grâce à l’utilisation des standards de communication du marché.

Notre présence dans le domaine du PLM résulte d’une volonté mûrement réfléchie d’apporter à nos clients industriels une productivité globale sur le long terme pour l’ensemble de leur chaîne de valeur. Dans ce contexte, la rentabilité de notre activité PLM est secondaire. Il faut raisonner de manière plus globale au niveau de la division (IA&DT). D’autant que le temps travaille pour nous ", conclut Helmuth Ludwig.

C’est d’ailleurs pourquoi Siemens PLM Software ne publie plus aucun chiffre depuis deux ans.

A la semaine prochaine.

Pour en savoir plus sur Helmuth Ludwig : cliquez ici

Pour en savoir plus sur Siemens PLM Software : cliquez ici 


Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l’Usine Nouvelle, suit depuis plus de 27 ans l’informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il a été à l’origine de la lettre bimensuelle Systèmes d’Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Afin de permettre aux PME, bureaux d’études et instituts de recherche de franchir un cap en passant au prototypage fonctionnel et[…]

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

Plus d'articles