Nous suivre Industrie Techno

Sharp fournit ses écrans LCD à Sampo

Sujets relatifs :

, ,

Un changement radical dans la stratégie de Sharp, le seul fabricant japonais de grands écrans LCD pour la télévision. Il va livrer ses panneaux d'affichage au constructeur taiwanais de téléviseurs Sampo. La fourniture concernera d'abord des écrans de 15 et 17 pouces, puis des écrans de 32 pouces.

C'est la première fois que Sharp accepte de vendre sa technologie LCD à d'autres fabricants de téléviseurs. Jusqu'ici, le japonais, qui revendique une avance technologique de deux à trois ans sur ses concurrents coréens et taiwanais, s'était toujours refusé à fournir ses afficheurs à des constructeurs comme Sony ou Thomson. Seul l'allemand Loewe, fabricant de matériels audiovisuels haut de gamme, a réussi à obtenir cette faveur. Mais l'alliance de Sony avec Samsung dans les écrans LCD et le développement plus rapide que prévu des afficheurs Oled (Seiko Epson a dévoilé un écran de 40 pouces) semblent amener Sharp à lâcher du lest. Premier bénéficiaire de cette ouverture, Matsushita, détenteur de la marque Panasonic.

null

l'impact

En ouvrant sa technologie aux taiwanais, Sharp espère banaliser la télévision à écran LCD et freiner du coup le développement de la technologie concurrente Oled.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0859

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Cette semaine, vous avez été nombreux à vous intéresser à la technologie d’électrolyse alcaline que[…]

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

« Que Bpifrance choisisse AWS quand le président de la République réclame la souveraineté numérique, ce n'est pas acceptable ! », assène Frans Imbert Vier (Ubcom)

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

Interview

Michel Morvan, président de Cosmo Tech : l'amoureux de la complexité

StopCovid : La France prépare une appli plus performante en cas de deuxième vague

StopCovid : La France prépare une appli plus performante en cas de deuxième vague

Plus d'articles