Nous suivre Industrie Techno

Sept ambitions pour la France de l'innovation

Sept ambitions pour la France de l'innovation

Anne Lauvergeon

© AFP/BERTRAND GUAY

Anne Lauvergeon a remis vendredi 12 octobre au chef de l’état le rapport de la commission innovation 2030. L’ancienne présidente d’Areva avait pour objectif avec 19 autres personnes missionnées depuis le mois d’avril, parmi lesquelles Philippe Aghion ou Michel Serres, de déterminer « les domaines où la France a du potentiel pour des innovations majeures ».

 Le résultat du travail mené par la commission Innovation 2030 tient dans un rapport de 45 pages, disponible ici, qui pointe « sept ambitions » pour la France :

-Ambition 1 : Le stockage de l’énergie

-Ambition 2 : Le recyclage des matières : métaux rares

-Ambition 3 : La valorisation des richesses marines : métaux et dessalement de l’eau de mer

-Ambition 4 : Les protéines végétales et la chimie du végétal

-Ambition 5 : La médecine individualisée

-Ambition 6 : La silver économie, l’innovation au service de la longévité

-Ambition 7 : La valorisation des données massives (Big data)

Pour chacun des domaines, la commission propose que soient organisés des concours d’innovations pour sélectionner les meilleurs projets qui bénéficieront chacun de 300 millions d’euros pour leur démarrage. A la rentrée, Arnaud Montebourg avait déjà dévoilé 34 plans industriels pour relancer la compétitivité industrielle de la France. Les deux plans se veulent complémentaires explique Anne Lauvergeon au quotidien le Monde. Si les plans industriels partent des ressources déjà existantes, les sept ambitions déclinées au-dessus se situent en amont, pour anticiper les besoins et les marchés à venir.

Si l’on peut s’étonner à première vue de ne pas voir apparaître les énergies renouvelables, celles-ci sont prises en compte au travers de la thématique du stockage de l’énergie, dont le développement est nécessaire en raison de l’intermittence des énergies du solaire et de l’éolien. Les thématiques environnementales sont finalement largement prises en compte avec le stockage de l’énergie, le recyclage des matières et la valorisation des richesse marines.

Notons également l’importance accordée à l’économie numérique, déjà mise en valeur dans les 34 plans industriels. La médecine individualisée, qui s’appuie sur le développement des dispositifs de relation médecin-patient numériques, en fait partie, ainsi que le Big data, pour lequel la France disposerait de quelques pépites, comme le spécialiste de la publicité en ligne Criteo ou des services comme Withings, Parrot ou Sigfox. Il reste à savoir comment la France saura tirer son épingle du jeu face aux géants américains Google, Facebook, Yahoo ou Amazon, questionne le site d’actualités du numérique Clubic.fr.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Ce robot performe dans le jeu d’adresse Jenga

Ce robot performe dans le jeu d’adresse Jenga

Equipé d’une caméra et de capteurs de force, le nouveau robot du MIT apprend rapidement la meilleure façon[…]

Avec Pando, l'Isae-Supaero muscle sa puissance de calcul

Avec Pando, l'Isae-Supaero muscle sa puissance de calcul

Fake news : ces technologies qui les traquent

Fake news : ces technologies qui les traquent

Cybersécurité, laboratoire de robotique, éolienne… les meilleures innovations de la semaine

Cybersécurité, laboratoire de robotique, éolienne… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles