Nous suivre Industrie Techno

Séparation par solvolyse des composites

D. K.

Recycler les matériaux composites à matrice organique. C'est l'enjeu du projet Recco, actuellement mené à l'IRT Jules Verne, à Nantes. Lancé en 2009, il implique des acteurs industriels comme Airbus, Astrium, Héraclès, et académiques comme l'Institut de mécanique et d'ingénierie de Bordeaux. Pour obtenir un fil de carbone continu à partir de fibres discontinues recyclées, Recco mise sur la solvolyse. Ce procédé de séparation par voie aqueuse a été préféré à la technique thermique de pyrolyse, qui dégrade davantage les qualités mécaniques de la fibre de carbone. La fibre ainsi recyclée en laboratoire conserverait des propriétés comparables à la neuve. « L'autre ambition du projet est d'étudier la réintroduction de la fibre recyclée dans la matrice pour obtenir des semi-produits », précise Pierre Gras, consultant chez Alcimed, qui a accompagné le montage de Recco. La fibre recyclée pourrait être utilisée dans des articles de sport, des bateaux de luxe ou des pièces automobile.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0952

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2013 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Dossiers

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Après avoir optimisé la consommation énergétique des équipements électriques et électroniques du[…]

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

Éco-conception : À Wattrelos, Decathlon peaufine son modèle vertueux

Dossiers

Éco-conception : À Wattrelos, Decathlon peaufine son modèle vertueux

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Plus d'articles