Nous suivre Industrie Techno

Sens-Innov lance le test chimique rapide

Industrie et  Technologies
Cette toute jeune société développe des systèmes de diagnostic rapide de l'air, de l'eau, vis-à-vis des pathogènes, des pesticides et autres métaux lourds.


Sens-Innov en bref :
Date de création : novembre 2008
Fondateurs : Stéphane Burban, Olivier Lavastre
Lieu : Rennes (35)
Renseignements : stephane.burban@free.fr ou lavastre@univ-rennes1.fr ou 02 23 23 56 30

La société Sens-Innov, issue d'un essaimage de l'Université de Rennes 1, vient juste d'être créée et va faire ses premiers pas à Pollutec. Elle va y présenter Senso+, un équipement portable de diagnostic rapide de l'air, de l'eau, vis-à-vis des pathogènes, des pesticides et autres métaux lourds...

La société a été fondée, avec l'aide de Bretagne Valorisation, de Rennes Atalante et de l'incubateur régional Emergys, par Olivier Lavastre, chercheur à l'unité mixte de recherche Sciences Chimiques du CNRS- Université de Rennes 1 et Stéphane Burban, ingénieur des Mines.

Sens-Innov développe des systèmes de tests chimiques rapides et portables pour des applications à la fois industrielles et environnementales. Sa technologie repose sur un multi-capteur qui permet de détecter rapidement métaux lourds, pesticides et autres pathogènes, afin de prévenir des risques de contamination des eaux maritimes, fluviales ou de consommation courante.

Senso+ se présente sous la forme d'un boîtier contenant l'électronique et l'informatique de traitement, à l'extrémité duquel est fixée une languette jetable. La nature de la languette porteuse des plots d'analyse est spécifique du polluant à détecter et est à usage unique pour éviter toute contamination susceptible de rendre les résultats invalides. Ce multi-capteur est capable de faire des analyses rapides et à faible coût grâce à la simplicité d'utilisation et de fabrication des languettes.

Cette innovation est susceptible d'intéresser des professionnels de la santé, de l'environnement, mais également de l'agroalimentaire de l'industrie de la défense, des douanes et de l'aérospatiale, etc.

Ce projet a été primé du concours de Création d'entreprise 2008 du Ministère de la Recherche en catégorie Emergence, aux Cré'Acc 2008 en catégorie Création Innovante, et par le réseau Bretagne Entreprendre.

A peine créée la société a déjà embauché une chimiste et un spécialiste des interfaces mécanique et électronique. Elle prévoit une dizaine de recrutement dans les trois années à venir. L'équipe de R&D de l'entreprise travaille désormais à la création d'une station fixe de mesure en continu qui serait installée chez les clients.

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un échangeur de chaleur ultra compact et efficace grâce à l'impression 3D et au design génératif

Fil d'Intelligence Technologique

Un échangeur de chaleur ultra compact et efficace grâce à l'impression 3D et au design génératif

Une équipe de recherche de l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign a présenté dans un article de la[…]

Le projet de recherche AIRchitecture sur les avions légers électriques tire un premier bilan et se prolonge

Le projet de recherche AIRchitecture sur les avions légers électriques tire un premier bilan et se prolonge

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

Plus d'articles