Nous suivre Industrie Techno

Semaine de l'industrie : l'ordre des ingénieurs à l'étude

Lors de la Semaine de l’industrie, qui se déroule du 18 au 24 mars, Ingénieurs et scientifiques de France ont annoncé le lancement d'un projet auquel il réflechissent depuis quelques temps déjà : la création d’un ordre des ingénieurs.

Comme les médecins, les avocats ou les architectes, les ingénieurs auront peut-être bientôt un ordre bien à eux. C'est l'idée qui a émergé au cours de la semaine de l'industrie. Une initiative qui permettrait notamment de fédérer la profession, d'accompagner la formation et de formaliser les règles d'éthique de la profession.

Une annonce faite en ce sens en clôture de la première Journée nationale de l’ingénieur du 18 mars dernier lance une démarche de concertation. « Il faut prendre le temps de faire les choses intelligemment », modère Julien Roitman. « Faire un ordre, ça veut dire que la profession d’ingénieur devient réglementée. Ce ne doit pas être nécessairement un ordre, mais surtout une structure organisée ».

Fédérer la profession

Même si un ingénieur diplômé s’identifie d’abord par son école d’ingénieur, qui constitue le principal point de rattachement et le premier réseau de solidarité, il existe une demande de la part de certains ingénieurs de regrouper la profession au sein d’un ordre fédérateur, qui n’a pas pour vocation de se substituer à ces réseaux.

Protéger le public

Contrairement à ce qui se passait il y a 50 ans, le champs d'action de l’ingénieur est plus large, à la fois dans le temps et dans l'espace, ce qui entraîne depuis quelques années une prise de conscience du rôle et de la responsabilité sociale et éthique de l’ingénieur. « Notre monde est de plus en plus imprégné par la technologie. Il faut s’assurer que tout se passe bien et que les choses se font à la fois dans l’intérêt de l’entreprise et dans l’intérêt général », explique Julien Roitman, président des Ingénieurs et scientifiques de France. L’ordre suppose donc, avant tout, une déontologie de l’ingénieur.

Encadrer la formation

Autre impératif : la formation. « Il est absolument nécessaire aujourd’hui qu’un ingénieur se forme tout au long de sa carrière. » L’ordre se donne pour mission d’accompagner les ingénieurs français dans leur formation professionnelle, et pourrait même envisager la création de niveaux  – débutant, avancé, confirmé – pour inciter les professionnels sur le terrain à monter en compétence.

Pour répondre à ces besoins, la création d'un ordre semble une réponse adéquate. Le chantier est lancé.
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Les premiers éléments du cobot que développe l'IRT Jules Verne pour Airbus ont été exposés le 23 mai[…]

Les étudiants ingénieurs de l'UPS Toulouse développent un robot d'inspection de surfaces pour Airbus

Les étudiants ingénieurs de l'UPS Toulouse développent un robot d'inspection de surfaces pour Airbus

Trophées des ingénieurs, éolien offshore, prothèse robotisée … les meilleures innovations de la semaine

Trophées des ingénieurs, éolien offshore, prothèse robotisée … les meilleures innovations de la semaine

Un gravimètre plus précis grâce à la technologie quantique

Fil d'Intelligence Technologique

Un gravimètre plus précis grâce à la technologie quantique

Plus d'articles