Nous suivre Industrie Techno

Selon l’AIE, le photovoltaïque connaîtra une croissance « spectaculaire » d’ici 5 ans

Selon l’AIE, le photovoltaïque connaîtra une croissance « spectaculaire » d’ici 5 ans

La croissance du photovoltaïque devrait être majoritairement portée par les installations distribuées sur les bâtiments commerciaux et industriels.

© scottwebb / Pixabay

Dans un rapport publié ce 21 octobre, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) prévoit une forte hausse des capacités de production d'électricité d'origine renouvelable, avec 1 200 gigawatts supplémentaires d’ici à 2024. Une tendance tirée par la croissance du photovoltaïque, à travers notamment les installations distribuées sur les bâtiments commerciaux et industriels.

La croissance du solaire photovoltaïque (PV) s’annonce « spectaculaire » dans les cinq ans. C'est la conclusion de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), qui publie ce 21 octobre un rapport dédié aux énergies renouvelables. Intitulé Renewables 2019, le rapport de l’AIE prévoit que le PV pourrait représenter plus de la moitié (60 %) des 1 200 GW de capacités renouvelables supplémentaires installées d’ici 2024. Le parc mondial de production d'électricité renouvelable augmenterait ainsi de près de 50%.

Une croissance portée par le PV distribué

Cette croissance du photovoltaïque sera majoritairement (75%) portée par les systèmes distribués. C’est-à-dire les installations sur les toits des maisons, des bâtiments commerciaux ou dans l’industrie, et non pas les grandes centrales photovoltaïques au sol. La capacité installée du PV distribué pourrait plus que doubler d’ici à 2024 pour atteindre 530 GW. Une tendance poussée par la Chine qui devrait dépasser l’Union Européenne dès 2021 pour s’imposer en leader du photovoltaïque distribué.

Avantage aux bâtiments commerciaux et industriels

« Contrairement aux idées reçues, la croissance du photovoltaïque distribué est dominée par les applications commerciales et industrielles plutôt que par le résidentiel », précise le rapport. Notamment, pointe l’AIE, parce que des installations plus grosses permettent de faire des économies d’échelles, ce qui diminue les coûts d’investissement par kilowatt. De plus, les besoins en électricité des bâtiments commerciaux et industriels sont généralement en journée, donc plus en phase avec la production PV. Ce qui permet plus d’autoconsommation et d’économies sur la facture. Toutefois, l’AIE estime que le nombre de bâtiments résidentiels équipés de systèmes photovoltaïques pourrait doubler et atteindre 100 millions d’ici 2024, comptant pour un quart du PV distribué.

Les EnR toujours derrière le charbon

D’une manière plus générale, la capacité installée de toutes les énergies renouvelables confondues devrait croître de nouveau en 2019 (+ 12 %) après une stagnation en 2018. Cette année-là, la puissance installée n’avait cru que de 178 GW - comme en 2017. Entre 2019 et 2024, une augmentation de 1 200 GW est attendue – l’équivalent de la capacité totale des Etats-Unis aujourd’hui, précise l’AIE. Représentant un quart de cette croissance, l’éolien terrestre arrive après le photovoltaïque. L’éolien en mer devrait voir sa capacité tripler d’ici 2024, notamment grâce aux installations en Union Européenne, en Chine et aux Etats-Unis. Quant à l’hydrolien et aux bioénergies, leur croissance devrait être stable tandis que les perspectives pour le solaire à concentration et la géothermie ont été revues à la baisse.

Toutefois, lors d’une conférence de presse pour présenter le rapport, le directeur exécutif de l’AIE, Fatih Birol, a tenu à rappeler que ces chiffres sont loin d’être suffisants pour atteindre les objectifs de réduction des gaz à effet de serre. Et si la part des énergies renouvelables dans la production d’électricité devrait passer de 26 % aujourd’hui à 30 % en 2024, elles n’en resteront pas moins derrière le charbon. « Malgré l’optimisme suscité par la COP-21, les émissions globales continuent d’augmenter, a-t-il rappelé. Nous devons les réduire à tout prix. Et les énergies renouvelables sont un pilier clé pour la lutte contre le changement climatique, avec l’efficacité énergétique et les autres sources d’énergie propres. »

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Egaliseur hybride, constellation Starlink, mobilité hydrogène... les meilleures innovations de la semaine

Egaliseur hybride, constellation Starlink, mobilité hydrogène... les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

Engie et Air Liquide s’allient dans le projet HyGreen Provence pour de l'hydrogène vert

Engie et Air Liquide s’allient dans le projet HyGreen Provence pour de l'hydrogène vert

Le cerveau s'impose comme modèle

Analyse

Le cerveau s'impose comme modèle

Le développement de l’Haliade-X de General Electric avance tous azimuts

Le développement de l’Haliade-X de General Electric avance tous azimuts

Plus d'articles