Nous suivre Industrie Techno

Sélection automatique de barres d'acier enchevêtrées

Philippe Beaufils
Un système de reconnaissance d'images permet au robot d'extraire une barre d'acier au sein d'un tas désordonné.
L'entreprise de recherche autrichienne Austrian Research Centers Seibersdorf (ARCS), en coopération avec l'aciériste Boehler Edelstahl (usine de Kapfenberg), est parvenu à automatiser une étape dangereuse du procédé d'élaboration de l'acier : sélectionner et saisir des barres d'acier dans un tas désordonné, pour la transférer sur une ligne de production.

Une phase auparavant manuelle, et dorénavant robotisée, grâce à une camera digitale couplée à un calculateur. Les barres sont amenées par grue sur une table. Un aimant sélectionne une barre, tandis qu'un faisceau laser balaye la barre pour permettre au robot d'adopter la meilleure stratégie de préhension et d'extraction. 

Un avantage du nouveau système est sa rapidité : 10 secondes par barre, au lieu des 40 secondes nécessaires en mode manuel. Un seul travailleur peut maintenant servir deux installations de sélection automatique. Bien évidemment, les risques d'accident sont éliminés. 

Le système fonctionne pour des barres de diamètre compris entre 10 et 38 mm, de longueur de 2 à 6,5m, et peut s'accommoder d'une courbure de 5% des barres. 

Après une phase de test de cinq ans à l'usine de Kapfenberg de l'aciériste, le nouveau produit appelé Stabselector SL-1 sera commercialisé en Autriche, Allemagne, Italie et Suède.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Avis d'expert] Quand l'impression 3D permet d'optimiser la dynamique des fluides

[Avis d'expert] Quand l'impression 3D permet d'optimiser la dynamique des fluides

Limitée par les technologies de fabrication traditionnelles, l’optimisation de la dynamique des fluides trouve une nouvelle alliée[…]

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

« L’impression 3D béton va enfin permettre au secteur de la construction de maîtriser son empreinte carbone », estime Alain Guillen, directeur général d’XtreeE

« L’impression 3D béton va enfin permettre au secteur de la construction de maîtriser son empreinte carbone », estime Alain Guillen, directeur général d’XtreeE

Composites : L'injection RTM s'adapte pour réduire les temps de cycle

Dossiers

Composites : L'injection RTM s'adapte pour réduire les temps de cycle

Plus d'articles