Nous suivre Industrie Techno

Seemage à travers l'expérience de ses clients

Industrie et  Technologies
J'ai eu l'occasion d'assister voici quelques jours à une réunion du club des utilisateurs des outils de Seemage où, outre la présentation de la nouvelle version 4.0, j'ai eu le loisir de rencontrer des utilisateurs tels Snecma Services ou Thales.


Crée en 2002, Seemage est une société française basée à Sophia Antipolis qui développe des logiciels permettant de diffuser des informations à contenu technique dans l'ensemble de l'entreprise et vers ses clients, en utilisant les modèles 3D et les nomenclatures existants dans les outils de CAO et de GDT de l'entreprise. Cette gamme va bien plus loin que de simples outils de visualisation puisque l'on peut animer les modèles, les désassembler, leur ajouter des fichiers décrivant des procédures de maintenance...

« Nous avons validé nos produits et fait nos preuves chez un certain nombre de grands comptes durant les deux dernières années. Nous entrons maintenant dans une phase de généralisation de nos outils chez eux et de commercialisation à grande échelle. Pour cela nous avons signé un certain nombre de partenariats avec des éditeurs tels : Adobe Systems ; Autodesk ; Datakit ; Microsoft ; SolidWorks ; Spatial ; 4D Concept... Nous avons aussi redistribué les cartes au sein de l'équipe de direction, les fondateurs se repositionnant sur les développements techniques et faisant appel à des gestionnaires expérimentés. Cela devrait nous permettre de plus que doubler notre chiffre d'affaires en 2007 (ndlr : 1,4 M€ en 2006) », explique Bruno Delahaye, directeur commercial.

Les nouveautés de la version 4.0

Basé sur des standards XML ouverts, le logiciel de création de documentation technique Seemage importe l'ensemble des données numériques relatives à un modèle CAO 3D ou provenant d'une application d'entreprise, et rend possible la création de contenus à partir d'outils intuitifs. Il permet à tous les utilisateurs d'associer des données de conception 3D à des nomenclatures et des métadonnées issues d'autres progiciels. Il devient ainsi possible de créer rapidement une vaste gamme de documents dans des domaines aussi variés que le marketing, les ventes, la fabrication ou encore le support clients.

Fort de plus de 40 fonctionnalités nouvelles, Seemage 4.0 reste facile à déployer. Compatible avec tous les grands standards du marché, cette solution peut fonctionner non seulement de façon autonome mais également, grâce au format XML ouvert, être intégrée à un progiciel de gestion intégré, à des systèmes de gestion de la relation client et de gestion du cycle de vie du produit, ainsi qu'à tout système d'entreprise.

Parmi les nouvelles fonctionnalités de Seemage 4.0, j'ai retenu :
  • La structure multi-fichiers : cette nouvelle fonctionnalité facilite l'intégration à des systèmes d'entreprise existants. En effet, elle permet de créer et d'assurer la maintenance de n'importe quelle nomenclature, qu'un assemblage CAO existe ou non. La nomenclature, la visualisation et les procédures peuvent à présent être basées sur la configuration du produit. Une structure de fichiers entièrement segmentée permet de créer différents produits en simultané.
  • La création automatique de nomenclatures interactive : la création de nomenclatures et de catalogues de composants interactifs est encore plus simple. Les instances peuvent être identifiées automatiquement et/ou réutilisées avec un progiciel de gestion intégré. Les catalogues de composants et les nomenclatures peuvent être mis à jour et republiés automatiquement suite à une modification des données CAO et/ou du progiciel de gestion intégré.
  • La détection de collisions statique et dynamique : tous les utilisateurs d'une entreprise peuvent à présent se rendre compte de la manière dont des interférences peuvent impacter les procédures d'assemblage et de service qu'ils sont en train de créer. Les problèmes d'interférence seront détectés avant la fabrication ou les essais du produit. la détection de collision statique permet aux utilisateurs d'obtenir des informations détaillées relatives à une interférence, ce qui facilite les échanges avec toutes les équipes.
  • Le chargement/déchargement à la demande : il permet d'accroître les performances de l'environnement Seemage en offrant aux utilisateurs la possibilité de spécifier les composants actifs. Seemage 4.0 offre une réponse dynamique aux utilisateurs souhaitant modifier un composant. Cette méthode permet aux utilisateurs d'éviter de segmenter leurs modèles en sous-ensembles plus petits.
  • La suppression de composants internes : suite à la création de contenu et avant sa publication, Seemage 4.0 peut supprimer automatiquement des composants non visibles, ce qui réduit la taille du fichier et permet de protéger les éléments supprimés.
Seemage a aussi profité de l'occasion pour annoncer un partenariat OEM avec la société française 4Dconcept, spécialiste de l'ingénierie documentaire et de la gestion de contenus textes et graphiques. Forte d'une expérience de plus de 17 ans dans l'élaboration et la restitution de contenus documentaires de type manuel d'utilisation, de maintenance, de formation, ou de catalogue d'approvisionnement, 4Dconcept introduit la 3D temps réel dans ses solutions, pour optimiser les chaînes de traitement graphique, tout en proposant des contenus plus riches et plus efficaces à ses clients.

Notons que Seemage fait aussi partie du programme IDEES (Initiative pour le Développement Economique des Editeurs de logiciels) de Microsoft, qui vise à soutenir des entreprises innovantes, en leur apportant un accompagnement marketing et technologique.

Snecma Services utilise Seemage pour la formation

J'ai aussi eu l'occasion d'assister lors de cette journée aux présentations de plusieurs clients. Snecma Services est l'entité du groupe Safran dédiée à l'entretien et la réparation des moteurs civils et militaires fabriqués dans le groupe. A ce titre, elle forme aussi de nombreux opérateurs de sociétés tierces aux procédures de contrôle, d'entretien et de maintenance. Elle dispose à cette fin d'un véritable centre de formation fort d'une vingtaine de personnes recevant en moyenne 1 200 stagiaires par an. « Nous sommes trois personnes pour assurer le développement des cours », explique Laurent Dussillols, responsable de cette activité. « Pour cela, nous utilisons très largement les maquettes numériques 3D créées par nos bureaux d'études. Par contre, les outils de CAO ne sont pas adaptés à nos besoins. Ils demandent des formations très pointues et sont lourds à utiliser. C'est pourquoi nous avons opté pour les outils de Seemage ».

Le département formation récupère directement les maquettes numériques complètes à partir desquelles il crée de manière très simple des vues 3D de sous-ensembles ou de composants, des coupes, mais surtout des animations pédagogiques pour expliquer certaines taches de maintenance. « L'animation combinée aux fonctions de mise en transparence de certains éléments nous permettent par exemple d'expliquer très rapidement pourquoi il n'y a pas de fuite lorsque vous changer un filtre à huile. Avant il fallait faire démonter aux stagiaires tout le bloc filtre pour leur montrer le fonctionnement des clapets de sécurité ».



Mise en valeur de différents équipements sur un moteur.

L'utilisation des outils de Seemage se fait directement par les formateurs qui peuvent ainsi créer et valider en temps réel leur support de cours. « Nous utilisions déjà des images 3D animées auparavant, mais il fallait demander au bureau d'études de les créer spécialement. Et le résultat n'était pas toujours satisfaisant car les concepteurs n'ont pas la même vision qu'un formateur, d'où un certain nombre d'allers-retours pénalisant pour tout le monde », constate Laurent Dussillols.

Parmi les développement à venir Snecma Services souhaiterait pouvoir intégrer des fichiers sonores Wave à ses animations. « Le son est un élément important dans la maintenance mécanique, ce peut être le bruit cristallin des aubes lorsque l'on fait tourner lentement un rotor ou le bruit du déclenchement d'une clé dynamométrique lorsque l'on atteint le bon couple de serrage. C'est à la fois un élément important d'ambiance et un indicateur précis d'événements, d'où son importance dans nos animations ».

Thales fait de Seemage un outil de travail collaboratif

Toujours dans le domaine aéronautique, Serge Viti nous a présenté l'expérience de Thales autour de l'utilisation des outils de Seemage. « Notre ambition était de diffuser des informations 3D autour de nos produits dans des domaines où la CAO n'est pas présente. L'objectif étant d'améliorer la compréhension de ceux-ci par tous les acteurs intervenant dans leur développement, en leur offrant un moyen simple et intuitif pour accéder aux informations, avec à terme la volonté de réduire les délais et les coûts de développement ». Thales avait aussi la volonté de ne pas ajouter de coûts indirects pour ses partenaires et sous-traitants.

De fait, les outils Seemage sont utilisés dès les phases projets pour les revues d'architecture des produits. « Cela nous permet de discuter avec nos partenaires et clients de choix d'architecture dans un environnement autonome autour d'un simple PC portable. Cela nous permet aussi d'illustrer et d'enrichir les documents envoyés en réponse à un appel d'offre avec des modèles 3D plutôt qu'avec une liasse de plans. Enfin, cela nous permet aussi de conserver une trace informatique des grandes décisions d'architecture en conservant les fichiers 3D annotés ».


Vis-à-vis des partenaires extérieurs, la diffusion de modèles 3D sous Seemage permet de contrôler les informations communiquées, tout en leur laissant la possibilité de faire des coupes ou de prendre des dimensions dans les zones où on leur donne accès. « Maintenant lorsque nous demandons un devis pour la fabrication d'une pièce à l'extérieur, le sous-traitant ne reçoit plus une liasse de plans, mais le modèle de la pièce dans son contexte d'utilisation. Il devient alors possible de faire des revues de projet en co-traitance, via du web conferencing. Les documents sont autosuffisants car nous créons des fichiers auto-exécutables contenant les données et le player Seemage. Un player qui est par ailleurs gratuit sur le web », explique Serge Viti.

Autre point important de l'utilisation des outils Seemage pour Thales, la création de la documentation. « Chacun de nos équipements est livré par contrat avec un volume important de documentation, nécessaire à la fois pour son utilisation et sa maintenance. L'utilisation de Seemage dans notre atelier de production documentaire nous a permis de diviser par 3 ou 4 le temps nécessaire à sa création. Seemage nous a aussi permis d'ajouter de la dynamique à cette documentation en montrant par exemple des séquences animées expliquant le fonctionnement d'un ensemble ou son démontage, ce qui est plus naturel qu'une suite de dessins entrecoupée de textes ».

Les intérêts de Seemage pour Thales sont multiples. « L'utilisation de ces outils nous a permis de créer un véritable environnement de travail collaboratif multi-métiers qui facilite le partenariat autour de grands projets. Il permet notamment de réduire les cycles de développement et d'améliorer la qualité en impliquant plus facilement tous les intervenants, car il facilite la compréhension de nos projets par le plus grand nombre, notamment ceux qui ne sont pas experts des outils 3D », conclu Serge Viti.

A la semaine prochaine.

Pour en savoir plus :  http://www.seemage.com

Petit rappel sur l'offre Seemage

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l'Usine Nouvelle, suit depuis plus de 25 ans l'informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM...). Il a été à l'origine de la lettre bimensuelle Systèmes d'Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.


Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le constructeur automobile Volkswagen et l'éditeur de logiciel de CAO Autodesk ont travaillé ensemble pour moderniser le design du[…]

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Qui est Cobot ++, le puissant robot collaboratif que développe l’IRT Jules Verne pour Airbus ?

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Cinq innovations de production développées à l'IRT Jules Verne

Plus d'articles