Nous suivre Industrie Techno

Sécurité alimentaire - La détection de résidus médicamenteux en temps réel

Rédaction Industrie et Technologies

FoodSense détecte jusqu'à huit produits vétérinaires à la fois et réalise près de 600 tests par jour


? D'ici la fin de l'année, un biocapteur offrira la possibilité de détecter en ligne les résidus médicamenteux, illégaux ou non, persistant dans les produits laitiers ou carnés. Alors que les techniques actuelles sont soit difficiles à automatiser soit extrêmement longues à réaliser, FoodSense détectera en temps réel jusqu'à huit produits vétérinaires à la fois et réalisera près de 600 tests par jour directement en abattoir ou en laiteries. 

Le principe de cet outil, développé par un consortium de chercheurs européens mené par la société Suédoise Biacore, est basé sur la résonance plasmonique de surface (SPR). Il s'agit d'une méthode de mesure de la liaison d'un "ligand" sur un "récepteur" adsorbé à la surface d'une couche métallique, de l'or dans le cas de FoodSense.

L'échantillon à traiter circule à la surface du capteur où l'anticorps est immobilisé. Lorsque l'antigène recherché se fixe, l'indice de réfraction de la surface est modifié de façon proportionnelle à la quantité d'antigènes attachés. Un détecteur optique mesure la variation d'intensité lumineuse induite.

Durant un an, le prototype a été évalué à travers l'Europe et notamment en France, sur le porc, le bœuf et le lait dans divers sites industriels ou en laboratoires officiels de contrôle. Les résultats obtenus, en terme de faux positifs et de faux négatifs, furent comparables à ceux obtenus par des techniques traditionnelles avec l'avantage de pouvoir traiter en temps réel beaucoup plus d'échantillons. Ce prototype en est aujourd'hui au stade de l'industrialisation. SC

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Avis d'expert] Quand l'impression 3D permet d'optimiser la dynamique des fluides

[Avis d'expert] Quand l'impression 3D permet d'optimiser la dynamique des fluides

Limitée par les technologies de fabrication traditionnelles, l’optimisation de la dynamique des fluides trouve une nouvelle alliée[…]

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

« L’impression 3D béton va enfin permettre au secteur de la construction de maîtriser son empreinte carbone », estime Alain Guillen, directeur général d’XtreeE

« L’impression 3D béton va enfin permettre au secteur de la construction de maîtriser son empreinte carbone », estime Alain Guillen, directeur général d’XtreeE

Composites : L'injection RTM s'adapte pour réduire les temps de cycle

Dossiers

Composites : L'injection RTM s'adapte pour réduire les temps de cycle

Plus d'articles