Nous suivre Industrie Techno

Sécheurs d’air par adsorption

Jean-François Preveraud
Sécheurs d’air par adsorption

Deux modes d'évacuation de l'humidité sont proposés. Ici un modèle IB à chauffage externe.

© DR

Ingersoll Rand présente sa nouvelle gamme de sécheurs d’air par adsorption alliant performances, économies d’énergie et faible encombrement.

La nouvelle gamme de sécheurs d’air par adsorption d’Ingersoll Rand, qui est fabriquée en Europe, se décline en deux versions : les sécheurs sans chaleur et les sécheurs à chauffage externe soufflé.

Ces produits bénéficient de l’expérience accumulée par plus de 3 000 unités déjà en exploitation dans le reste du monde. La version à chauffage externe est équipée en standard d’un système de gestion de l’énergie dit EMS (Energy Management System) grâce auquel l’exploitant peut réduire ses coûts d’exploitations jusqu’à 20 000 euros en trois ans. Par rapport aux autres solutions du marché, celle-ci présente l’avantage d’un prix extrêmement compétitif, EMS inclus, du même ordre que celui proposé par les produits concurrents non équipés de l’EMS. Les sécheurs d’air par adsorption sont notamment utilisés dans les industries intermédiaires et lourdes, ainsi que dans les secteurs automobile, pharmaceutique, de la chimie et du pétrole/gaz.

Deux modes d’évacuation de l’humidité

Cette gamme a été conçue en vue de supprimer les arrêts de production liés à des problèmes d’humidité, qui génèrent des coûts importants. Tous les sécheurs utilisent des doubles colonnes à dessiccatif et des vannes de séchage de l’air comprimé disposées de manière stratégique.

La différence essentielle entre les deux types de technologies de sécheur est la manière dont l'humidité est ‘‘désorbée’’ du dessiccatif, processus également appelé régénération. Les sécheurs sans chaleur utilisent l’air comprimé pour purger les colonnes de leur humidité, tandis que les sécheurs à chaleur soufflée utilisent l’air ambiant chauffé extérieurement. Les sécheurs sans chaleur présentent des coûts d’investissement moindres, mais leurs coûts d’exploitation sont aussi parfois plus élevés car une partie de l’air comprimé desséché est prélevée du circuit d’air, afin d’assurer la régénération du dessiccatif. 

                                                      

                                                     Un sécheur IL à purge par air comprimé


Les sécheurs à chaleur soufflée sont, eux, plus chers à l’achat, car ils font appel à un système de soufflerie centrifuge, mais ils peuvent utiliser la totalité ou la quasi-totalité de l’air comprimé disponible car aucun prélèvement d’air comprimé n’est effectué au profit de la régénération du circuit, d’où des coûts d’exploitation sensiblement plus faibles.

Une conception compacte et accessible

Les sécheurs à dessiccatifs d’Ingersoll Rand se distinguent de leurs concurrents par leur conception très particulière. Leur structure très compacte permet d’accéder à des points de maintenance essentiels au niveau de l’opérateur, ce qui permet d’intervenir plus rapidement en entretien courant et de réduire les périodes d’arrêt de la machine.

L’encombrement réduit des appareils simplifie aussi l'expédition et l'installation des produits. Les collecteurs étant orientés vers le centre au niveau de l’opérateur, les vannes haute performance sont faciles d’accès pour toutes les opérations de maintenance. Par exemple, il est possible de recréer en moins de 10 minutes les soupapes à membrane des sécheurs sans chaleur et sans avoir à retirer la soupape du collecteur.

Economes en énergie

La consommation d’énergie est un critère essentiel des sécheurs d’air par adsorption, qu’ils soient sans chaleur ou à chaleur soufflée. Tout d’abord, ces produits sont équipés du système EMS (Energy Management System) qui a pour effet de réduire la consommation d’air de purge en contrôlant la performance du sécheur en période creuse.

Le système EMS maintient un point de rosée constant et étend le cycle du sécheur de manière à déclencher la purge uniquement lorsque c’est nécessaire. Deuxièmement, le sécheur et le souffleur des modèles IB (sécheur à chauffage externe) sont commandés en fonction de la température de régénération de sortie, le système s’arrêtant pour éviter de consommer inutilement de l’électricité une fois que le dessiccatif est entièrement régénéré. Troisièmement, le démarreur progressif à semi-conducteurs réduit le courant d’appel, ce qui réduit encore la consommation d’électricité et garantit un démarrage en douceur, qui allonge la durée de vie du moteur.

25 modèles différents

Des filtres placés à des endroits stratégiques avant et après le cycle de séchage permettent de supprimer l’huile et les substances polluantes, afin de garantir que l’air qui sort du sécheur est propre et sec. Les sécheurs sans chaleur et à chauffage externe possèdent différentes fonctions standard qui garantissent un fonctionnement de haute qualité, ainsi qu’un certain nombre d’options de personnalisation des sécheurs, afin de répondre au mieux aux besoins de votre circuit d’air. Vingt-cinq modèles différents sont proposés.

Chaque sécheur est équipé d’un boîtier IP54 (IP65 en option) qui assure une protection supplémentaire des éléments électriques, des commandes et des afficheurs. Le sécheur peut fonctionner en 50 Hz, 60 Hz, et en mode pneumatique (modèles IL uniquement). Ils sont équipés d’un contrôleur électronique numérique multifonction commandant l’activation des vannes et contrôlant le fonctionnement du sécheur. Ces appareils sont compatibles Modbus et sont équipés d’un écran LCD pour une plus grande lisibilité.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.ingersollrandproducts.com
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Et les lauréats des trophées de design stratégique 2016 sont...

Et les lauréats des trophées de design stratégique 2016 sont...

Depuis 16 ans l’École de Design de Nantes Atlantique remet ses Trophées de design stratégique, non à des[…]

La cafetière italienne entre dans l’histoire

C’est pas nouveau, quoique !

La cafetière italienne entre dans l’histoire

En 2015, le design devra permettre la conception de produits simples et moins chers

En 2015, le design devra permettre la conception de produits simples et moins chers

Les gigantesques roues qui creusent les mines de charbon allemandes

Monstres mécaniques

Les gigantesques roues qui creusent les mines de charbon allemandes

Plus d'articles