Nous suivre Industrie Techno

Schott Solar collabore avec l’IMEC sur les cellules solaires

Jean-François Preveraud
Le fabricant allemand de panneaux photovoltaïques rejoint le programme conjoint de recherche de l’IMEC sur les cellules solaires au silicium.

Schott Solar vient de rejoindre le programme de recherche de l'IMEC sur le silicium photovoltaïque mené en coopération avec des industriels.

L’objectif du fabricant allemand de cellules solaire est d’approfondir, en collaboration avec les chercheurs de l'IMEC, sa compréhension du silicium photovoltaïque, afin d'apporter des solutions plus performantes pour la prochaine génération de cellules solaires.

En 1991, l'IMEC, institut de recherche belge en microélectronique, a créé un modèle de coopération avec les industriels baptisé IIAP (IMEC industrial affiliation program) et fondé sur un partage des coûts, des risques, des talents et de la propriété intellectuelle.

Le programme IIAP silicium photovoltaïque rassemble des fabricants de cellules solaires de silicium, d’équipement et des fournisseurs de matériaux. Il vise à réduire à la fois le coût de production de cellules solaires en silicium cristallin et la quantité de silicium par watt de moitié. L’objectif final est d’abouti à des gains de productivité d'environ 20 %.

Ridha Loukil
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un avenir sans compromis pour les transistors à haute puissance

Fil d'Intelligence Technologique

Un avenir sans compromis pour les transistors à haute puissance

Concevoir un transistor est souvent affaire de compromis. La diminution de la résistance pour réduire les pertes d’énergie[…]

07/04/2021 | Transistor
[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Fil d'Intelligence Technologique

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

Plus d'articles