Nous suivre Industrie Techno

Schneider n’ira pas à Elec en 2004

Industrie et Technologies
Surprise. Lors de la première édition du séminaire Initiative qui se tenait à Bruxelles, Henri Lachmann pdg de Schneider Electric a annoncé qu’il ne participera pas à la prochaine édition du salon Elec. Est-ce le s

C’est le président de Schneider Electric en personne qui a annoncé qu’il ne participerait pas à la prochaine édition du salon Elec qui se tiendra en décembre 2004.

Cette annonce, lancée en préambule de la conférence de presse qu’organisait le groupe français à l’occasion de la première édition de la foire privée Initiative, a surpris tout le monde : les journalistes, les analystes financiers et même sans doute certains des collaborateurs du groupe qui ne savaient pas encore qu’une décision avait été prise dans ce sens et ne s’attendaient pas à que cela soit lâché si abruptement. La surprise a été d’autant plus grande qu’Henri Lachmann a ajouté que son groupe  ne participerait peut-être même pas à la foire de Hanovre.

Pourquoi cette décision ? Comment le numéro un de la distribution électrique et le numéro deux mondial des automatismes et contrôle industriels peut se permettre de faire impasse sur Elec sans écorner un peu son image. Car le salon Elec est véritablement au cœur de son métier. Cette exposition française accueille tous les deux ans les spécialistes de l’électricité, des automatismes, du génie climatique et de l’éclairage. En 2002, elle a réuni 2000 entreprises exposantes et attiré plus de 110 000 visiteurs.

La principale raison de cette décision est financière. La participation à un tel salon réclame des investissements trop importants et mobilise de nombreux collaborateurs de l’entreprise pendant une semaine pour un résultat mitigé. «Lors d’un salon les visiteurs n’ont pas suffisamment de temps à nous consacrer, l’ambiance n’est pas propice à la concentration et à des discussions approfondies sur les projets. De plus, les clients que nous invitons passent de notre stand à ceux de nos concurrents», explique Christian Wiest, directeur général de la direction opérationnelle Europe chez Schneider.

Pour mieux capter et captiver ses clients et prospects, Schneider a donc expérimenté pour la première fois cette année la formule de la foire privée. Baptisé Initiative Automation & Control, ce séminaire a réuni à Bruxelles du 1er au 5 décembre près de 2000 clients invités à y venir découvrir des solutions d’automatisme.

 «Le but de ces journées est d’offrir à nos clients et intermédiaires 40 conférences, un espace exposition réunissant nos technologies et le savoir faire de nos partenaires, explique Alain Marbach, directeur Automation & Control. En organisant à leur convenance leur visite entre conférences, démonstrations directes sur les stands, nos clients ont tout le loisir d’optimiser leurs contacts. Aujourd’hui les foires professionnelles multi exposants ne se prêtent plus aussi bien à la présentation de logiciels et à ce besoin d’échanges croisés ».

Fort du succès de cette première manifestation, les dirigeants de Schneider Electric ont arrêté leur décision. Le groupe français ne participera pas à Elec 2004.

Youssef Belgnaoui

Pour en savoir plus
- Site de Schneider Electric www.schneider.fr

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles