Nous suivre Industrie Techno

Schneider Electric fait rimer automatisation et efficacité énergétique

Hugo Leroux
Schneider Electric fait rimer automatisation et efficacité énergétique

Optimiser consommations énergétiques et conduite du procédé.

© DR

Le spécialiste de la gestion énergétique vient de dévoiler sa nouvelle solution d’automatisation de procédé PlantStruxure. Il vise l’efficacité énergétique, en faisant converger les informations relatives aux consommations énergétiques et à la conduite du procédé.

 « Il y a encore quelques années, l’efficacité énergétique ne figurait pas parmi les axes d’amélioration des procédés industriels. Les marges d’efficacité se gagnaient plus sur des paramètres comme l’élimination des temps morts, les anomalies de production, etc. », se souvient Xavier Bonneau, responsable innovation chez Schneider Electric. Le contexte a changé : il faut désormais également compter sur la consommation énergétique des procédés dans l’équation industrielle. 

 
Schneider Electric a dévoilé, mercredi 26 octobre, son nouveau système d’automation des procédés, baptisé PlantStruxure. Cette solution centralise sur une même plate-forme logicielle les comptages énergétiques, provenant d’un réseau de compteurs et sous-compteurs électriques, et les informations de conduite de procédé relevées par les capteurs. « La convergence de ces deux sources d’information fournit une véritable aide à la décision à l’utilisateur : il peut ainsi identifier les sources de surconsommations dans son process et prendre choisir les mesures correctives les plus judicieuses», poursuit Xavier Bonneau.
 
Face à la hausse des prix de l’énergie et aux réglementations de plus en plus contraignantes, Schneider Electric place le management énergétique au cœur de sa stratégie. Démarche transversale, Eco Struxure fait converger les métiers de Schneider (distribution électrique, automatismes et contrôles, équipements industriels) pour offrir aux clients une expertise de maitrise énergétique à tous les niveaux. PlantStruxure est la traduction de cette démarche, sous forme d’offre de solution de pilotage des procédés.
 
Autre apport de PlantStruxure souligné par Schneider Electric : les « libraires de métier ». Ces catalogues standards d’équipements, propres à chaque secteur industriel, permettent de modéliser les procédés de manière rapide et souple. En cas d’alerte dysfonctionnement sur un équipement, la base de données peut afficher automatiquement ses informations techniques, ainsi que des sources possibles d’avarie en amont du process. Objectif : fournir à l’utilisateur une image en temps réel toujours plus dynamique de son usine pour pouvoir intervenir plus rapidement.
 
Hugo Leroux

Pour en savoir plus : http://www.schneider-electric.fr 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

EDF investit dans PowerUp pour allonger la durée de vie de ses batteries dédiées au stockage stationnaire

EDF investit dans PowerUp pour allonger la durée de vie de ses batteries dédiées au stockage stationnaire

PowerUp a annoncé le 26 novembre avoir levé 5 millions d’euros, notamment auprès d’EDF. La start-up issue du CEA[…]

26/11/2020 | EDFCEA
[Cahier Technique] Avec le photovoltaïque organique, le solaire gagne en souplesse

[Cahier Technique] Avec le photovoltaïque organique, le solaire gagne en souplesse

Plastic Omnium veut conquérir le marché de la mobilité hydrogène en réduisant ses coûts de production

Plastic Omnium veut conquérir le marché de la mobilité hydrogène en réduisant ses coûts de production

Une membrane hybride pour une désalinisation plus efficace

Fil d'Intelligence Technologique

Une membrane hybride pour une désalinisation plus efficace

Plus d'articles