Nous suivre Industrie Techno

Satellite - Le télescope Hubble, reconditionné pour dix ans

Rédaction Industries et Techniques
Grâce à une importante remise à niveau de ses instruments, le satellite d'observation Hubble retrouve une seconde jeunesse.


 IT-Hubble Le télescope spatial Hubble, conçu par l'Esa et la Nasa  et lancé en 1990 subit sa quatrième visite d'entretien (Service Mission 3B). Celle-ci a pour but de remettre à niveau plusieurs systèmes vitaux du satellite. Grâce à ce second souffle, le télescope d'observation de l'espace profond reprend du service pour dix nouvelles années. Mieux, le télescope gagne en performance et en longévité grâce à la modernité technologique des solutions «rapportées».  

Parmi les 172 millions de dollars de matériel embarqué par le véhicule-atelier spatial Columbia figurent, pêle-mêle, une nouvelle caméra numérique ACS, des panneaux solaires dernier cri, une unité centrale flambant neuve, des roues à réaction de première main, et un système de refroidissement mécanique innovant. Bref, pour chacun d'eux,  la crème de la technologie.

Explications :

La caméra numérique ACS (réalisée par l'Esa), décuplera les capacités d'observation du télescope : deux capteurs CCD de 8 millions de pixels, 5 fois plus sensibles, détecteront 85% des photons reçus. La taille du champ d'observation est, quant à elle, doubler..

Les panneaux solaires, plus petits d'un tiers que les précédents seront pourtant d'un rendement 20% supérieur. Les cellules solaires sont fabriqués à partir d'arséniure de gallium. Elles sont identiques à celles utilisées pour les satellites de communication Iridium, abaissant les coûts et les délais de production .
Surtout, les panneaux gagnent en stabilité, grâce à une structure rigide en alliage d'aluminium-lithium. Plus légère, cette structure est aussi moins sensible aux variations extrêmes de températures. Durant les 90 minutes que dure l'orbite, le télescope passe en une dizaine de minutes  de  -70°C à 86°C, provoquant des vibrations pénalisantes pour le télescope. Les deux panneaux ont été testés au centre d'études Estec de l'Esa, partenaire de la Nasa, dans une
chambre sous vide, unique au monde, capable de simuler les cycles de températures extrêmes rencontrés durant l'orbite d'Hubble et de déceler ces frissons de l'espace.

Enfin, la caméra infrarouge Nicmos (Near infrared camera and multi-object spectrometer) ; en sommeil depuis trois ans, reprendra du service grâce à un système de refroidissement mécanique de très haute technologie, le Cryocooler. Conçu par les ingénieurs du Goddard Space Flight Center de la Nasa, le système fait appel à une petite turbine qui tourne à la modeste vitesse de... 400 000 tours/minutes ! Elle remplace l'azote solide, originellement confiné dans une enceinte pour maintenir les détecteurs infrarouge à une température de -272°C. Malheureusement, un pont thermique a provoqué l'épuisement prématuré de l'azote, écourtant la durée de vie de l'appareil.  

Ce type de système réfrigérant pourrait aussi trouver ses applications sur terre, dans la fabrication électronique, l'imagerie médicale, notamment celle associée à la détection de champ magnétiques du cerveau,  relèvent les ingénieurs de la Nasa.  

Pour en savoir plus
- sur la
cryogénie spatiale de la Nasa
- sur le
Cryocooler, nombreuses photos

Ph.B.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Notre-Dame, Sido, Stratolaunch… les meilleures innovations de la semaine

Notre-Dame, Sido, Stratolaunch… les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

L’avion géant de Stratolaunch a volé pour la première fois

L’avion géant de Stratolaunch a volé pour la première fois

Crew Dragon, satellites OneWeb, robot fourmi… les meilleures innovations de la semaine

Crew Dragon, satellites OneWeb, robot fourmi… les meilleures innovations de la semaine

Transfo AC-DC, l’IRT de Toulouse à Montréal, ballon dirigeable… les meilleures innovations de la semaine

Transfo AC-DC, l’IRT de Toulouse à Montréal, ballon dirigeable… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles