Nous suivre Industrie Techno

Sans fil - Tout Bluetooth sur un cm2 !

Rédaction Industrie et Technologies
Murata et National Semiconductor lancent en même temps les deux plus petits modules Bluetooth au monde.

Bien qu'elles n'aient pas encore vraiment percé dans les produits grand-public, les liaisons sans fil Bluetooth n'en continuent pas moins d'évoluer rapidement au plan technique. En terme de miniaturisation notamment.

Murata et National Semiconductor viennent ainsi de dévoiler, presque simultanément, deux modules complets (hormis l'antenne) occupant à peine plus de un cm2 sur les cartes.

Rappelons qu'il y a quelques semestres, les mêmes fonctions Bluetooth étaient réalisées avec plusieurs composants de plus de un cm2 chacun !

Chez Murata, ce composant (LBMA2U3ABx) s'inscrit dans un module LTCC (Low Temperature Co-fired Ceramic) de 13,1 x 10,5 x 2,3 mm.

L'originalité du dispositif réside dans l'utilisation de la céramique, à la fois pour l'encapsulation du dispositif et pour la réalisation de certains composants passifs (filtres, transformateurs ...).

Il comprend par ailleurs un circuit radio, un oscillateur, un amplificateur à faible bruit, un commutateur d'antenne ainsi qu'une mémoire destinée à recevoir le programme de personnalisation du client. Il coûte 15 dollars.

Doté des mêmes fonctions, pour l'essentiel, le module de National Semiconductor (LMX9814) mesure quant à lui 14 x 10,1 x 1, mm et respecte, comme celui de Murata, la spécification Bluetooth version 1.1 classe 2 (puissance maximale de 4 dBm).
J-C.G.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Une nano-antenne en or pour produire un faisceau lumineux

Une nano-antenne en or pour produire un faisceau lumineux

Générer un faisceau lumineux grâce à une nano-antenne alimentée électriquement : voilà la[…]

Les villes apprennent à gérer le multilangue sur leur réseaux

Dossiers

Les villes apprennent à gérer le multilangue sur leur réseaux

"Il faut se lancer dans l'innovation parcimonieuse", lance Alain Cappy, ancien directeur de l'IEMN et de l'Ircica

Interview

"Il faut se lancer dans l'innovation parcimonieuse", lance Alain Cappy, ancien directeur de l'IEMN et de l'Ircica

Grâce au neuromorphique, la rétine artificielle de Prophesee réinvente la vision

Grâce au neuromorphique, la rétine artificielle de Prophesee réinvente la vision

Plus d'articles