Nous suivre Industrie Techno

Sanofi-Aventis mise sur la recherche publique

Muriel de Véricourt

Sujets relatifs :

, ,
Sanofi-Aventis mise sur la recherche publique

Sanofi-Aventis envisage la création d'équipes regroupant ses chercheurs et des scientifiques issus de laboratoires publics.

© Didier Robcis / Interlinks Image

Le géant de la pharmacie mise sur le partenariat public-privé en décidant de s’allier aux principaux organismes de recherche académiques en France.

Vieillissement, immuno-inflammation, maladies infectieuses et médecine régénérative feront partie des axes de recherche développés dans le cadre d’un partenariat que le groupe Sanofi-Aventis a annoncé le 17 février avoir signé avec la jeune Aviesan, l’Alliance Nationale pour les Sciences de la Vie et de la Santé, créée en avril 2009 pour regrouper les principaux organismes de recherche publics français (CEA, CNRS, l’INRA, Inserm, IRD, Institut Pasteur, l’INRIA), ainsi que la Conférence des Présidents d’Université et la Conférence des Directeurs Généraux de Centres Hospitaliers Régionaux et Universitaires.

Des équipes, des laboratoires, des plateformes technologiques, voire des centres de recherche communs pourront être envisagés, précise l’industriel. Sanofi-aventis a également annoncé son soutien à des jeunes chercheurs désireux d’établir leur laboratoire de recherche en France, via une convention de mécénat en faveur du programme ATIP AVENIR du CNRS et de l’Inserm qui permettra le financement, par une dotation annuelle, des lauréats de ce programme.

Une restructuration en profondeur de la R&D de Sanofi-Aventis a récemment été menée : 900 chercheurs ''volontaires au départ'' ont quitté le groupe dans le cadre d’une grande réorganisation qui a également vu le déplacement d’un site à l’autre de plus de 1 400 autres chercheurs.

Muriel de Vericourt

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un procédé pour industrialiser la production de particules submicroniques

Fil d'Intelligence Technologique

Un procédé pour industrialiser la production de particules submicroniques

La start-up Spinofrin, co-créée par des chercheurs du CNRS et de l’institut Franco-allemand de Saint-Louis, a mis[…]

[Infographie] L'impression 3D pour reconstituer des organes !

Dossiers

[Infographie] L'impression 3D pour reconstituer des organes !

[Vidéo] Ce robot souple est...comestible !

[Vidéo] Ce robot souple est...comestible !

Les imprimantes à ADN du jeune Français distingué par le MIT

Les imprimantes à ADN du jeune Français distingué par le MIT

Plus d'articles