Nous suivre Industrie Techno

Samsung veut lancer un «Wi-Fi à 60 GHz» capable de transferts 5 fois plus rapides dès 2015

Julien Bergounhoux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Samsung veut lancer un «Wi-Fi à 60 GHz» capable de transferts 5 fois plus rapides dès 2015

© gunes t - Flickr - C.C.

Samsung annonce avoir développé une technologie de «Wi-Fi à 60 GHz» qui permettrait des taux de transfert records, et voudrait commercialiser des produits l'employant dès l'année prochaine. Des questions subsistent néanmoins concernant cette annonce, qui n'indique notamment pas sa conformité avec les standards Wi-Fi établis pour cette bande de fréquences.

Samsung Electronics vient d'annoncer son intention de mettre sur le marché dès 2015 des produits intégrant une technologie Wi-Fi utilisant la bande de fréquence des 60 GHz. Ces très hautes fréquences (les technologies Wi-Fi classiques utilisent les bandes 2,4 GHz et 5 GHz) avaient d'abord été mises en avant par la Wireless Gigabit Alliance (WiGig) en 2007, avant d'être intégrées au sein du standard Wi-Fi sous l'appellation IEEE 802.11ad-2012. Cependant Samsung ne mentionne pas cette norme dans son annonce, ce qui laisse à penser que sa technologie pourrait être propriétaire, ou du moins qu'elle ne s'y conforme pas.

La technologie de Samsung permettra des débits allant jusqu'à 4,6 Gbit/s (correspondant à 575 Mo/s), soit près de 5 fois plus que le taux de transfert par Wi-Fi classique de 866 Mbit/s (108 Mo/s). Pour référence, le débit maximum théorique permis par le Wi-Fi 802.11ad est de 875 Mo/s.

Pour obtenir ces performances, Samsung a dû surmonter les difficultés classiques présentées par ces hautes fréquences : leur faible portée (quelques mètres) et leur très faible capacité de pénétration, qui fait qu'ils sont incapables de passer au travers d'un mur ou d'un objet comme le Wi-Fi traditionnel. L'entreprise coréenne a utilisé des méthodes de fabrication inspirées de celles des circuits conçus pour les ondes millimétriques et a mis au point des antennes de formation de faisceaux à large couverture et de petite taille, qui permettent d'optimiser le transfert d'informations en s'adaptant aux changement dans l'environnement (par filtrage spatial) en moins de 0,33 milliseconde. Enfin, l'entreprise affirme avoir développé la première méthode permettant à plusieurs appareils de se connecter à un réseau par le biais de cette technologie.

Samsung prévoit de déployer cette technologie dans une large gamme de produits allant de l'audiovisuel ou des équipements médicaux aux télécommunications, sans oublier bien sûr la domotique et l'Internet des objets, notamment au travers de ses produits Samsung Smart Home.

Pour ce qui est du consortium Wi-Fi, les bandes de fréquence de 60 GHz ne représentent pas forcément l'avenir. La norme 802.11ac (qui utilise la bande 5 GHz) atteindra des performances proches grâce au transfert multi-flux (Mimo), et à plus long terme, le standard 802.11ax (actuellement en cours d'élaboration) pourrait atteindre 3,5 Gbit/s avec un seul flux et jusqu'à 14 Gbit/s (1 750 Mo/s) en Mimo.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

"Il faut se lancer dans l'innovation parcimonieuse", lance Alain Cappy, ancien directeur de l'IEMN et de l'Ircica

Interview

"Il faut se lancer dans l'innovation parcimonieuse", lance Alain Cappy, ancien directeur de l'IEMN et de l'Ircica

Alors que la loi de Moore ne permet plus de gagner en performances à énergie constante, l'explosion de l'industrie du[…]

Grâce au neuromorphique, la rétine artificielle de Prophesee réinvente la vision

Grâce au neuromorphique, la rétine artificielle de Prophesee réinvente la vision

Le neuromorphique place les mémoires plus près du coeur

Analyse

Le neuromorphique place les mémoires plus près du coeur

Au bout de la logique neuromorphique

Au bout de la logique neuromorphique

Plus d'articles