Nous suivre Industrie Techno

Samsung, Fujitsu, IBM : cascades d'annonces d'investissements en IA

Samsung, Fujitsu, IBM : cascades d'annonces d'investissements en IA

© dr

L'executif espère faire de la France un leader dans le domaine de l'intelligence artificielle. Emmanuel Macron a présenté jeudi 29 mars sa stratégie pour y parvenir, dans la foulée de la remise, la veille, du rapport de Cédric Villani sur le sujet. En parallèle, une cascade d'annonces ont été effectuées par des industriels désireux d'investir en France.

Facebook et Google avaient déjà choisi Paris. Plusieurs industriels ont annoncé leur intention de leur emboîter le pas, en marge de la présentation par Emmanuel Macron d'une stratégie visant à faire de la France un acteur majeur de l'intelligence artificielle au niveau mondial. Samsung a ainsi fait savoir qu'il créerait en Ile de France son troisième centre de R&D sur le sujet, après la Corée du Sud et les Etats-Unis. Celui-ci devrait accueillir une cinquantaine de chercheurs fin 2018 et, à terme, le double.

DeepMind, dont l'intelligence artificielle AlphaGo avait fait parler d'elle en battant le champion du monde de Go, et aujourd'hui filiale d'Alphabet (la maison-mère de Google) implantera également un centre de recherche sur le sujet dans les locaux parisiens de Google. Le moteur de recherche a de son côté annoncé ce jeudi 29 mars la création d'une chaire de recherche commune avec l'Ecole Polytechnique, à partir de septembre prochain.

Fujitsu serait également disposé à rapatrier en région parisienne une partie de ses spécialistes en intelligence artificielle, notamment pour collaborer plus étroitement avec les chercheurs de l'Inria basés à Saclay, d'après l'Elysée.

Microsoft et IBM, enfin, ont également annoncé des investissements respectivement consacrés notamment à l'emploi et à la formation.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Il faut développer des solutions de détection adaptées », clame Nicolas Arpagian (Orange Cyberdéfense)

Interview

« Il faut développer des solutions de détection adaptées », clame Nicolas Arpagian (Orange Cyberdéfense)

Les motivations des pirates ciblant l'industrie peuvent être économiques, crapuleuses ou politiques, selon Nicolas Arpagian. Il est[…]

Pour bien commencer la semaine : La 5G, une rupture en matière de cyber-risques

Pour bien commencer la semaine : La 5G, une rupture en matière de cyber-risques

Smart-city, cyber-sécurité, neuro-morphique… les meilleures innovations de la semaine

Smart-city, cyber-sécurité, neuro-morphique… les meilleures innovations de la semaine

« Les puces électroniques bio-inspirées pourraient disrupter le marché dans la décennie », prédit Pierre Cambou, analyste chez Yole Développement

« Les puces électroniques bio-inspirées pourraient disrupter le marché dans la décennie », prédit Pierre Cambou, analyste chez Yole Développement

Plus d'articles