Nous suivre Industrie Techno

Salon K2019 : chez Sepro, robots et cobots pour une production plus flexible

Alexandre Couto

Sujets relatifs :

,
Salon K2019 : chez Sepro, robots et cobots pour une production plus flexible

Sur le salon K 2019, le roboticien Sepro présente sur son stand plusieurs cellules de production intégrant des cobots

© Sepro

Sur son stand de la K 2019, le roboticien français Sepro met en scène sa collaboration avec le spécialiste des cobots Universal Robots. En intégrant des solutions de cobotique, Sepro veut fluidifier les interactions entre l'opérateur et l'outil de production.

Pour le spécialistes des robots en plasturgie Sepro, le salon K2019, qui se tient jusqu’au 23 octobre à Düsseldorf (Allemagne), est l’occasion de montrer les premiers fruits de son partenariat avec le spécialiste des robots collaboratifs Universal Robot.

Conclue en mai 2019, cette collaboration permet au roboticien de la Roche-sur-Yon d’intégrer des cobots aux automatismes qu'il développe pour les fabricants de presses d’injection. « Les cobots sont parfaitement adaptés aux opérations périphériques nécessitant des interactions homme/machine. Ce sont des fonctionnalités en demande croissante dans l'industrie plastique », met en avant dans un communiqué Claude Bernard, directeur marketing produits chez Sepro.

Un relais entre l'homme et l'outil de production

Les systèmes de sécurité intégrés au cobot permettent à l’opérateur d’interagir en sa présence. Le cobot servira ensuite de lien avec les robots de types cartésiens ou polyarticulés qui, eux, nécessitent des mesures de protection spécifiques.

Concrètement, cette interaction entre opérateur, cobot et robot, peut trouver un champ d’application en ce qui concerne la pose d’inserts dans les moules d’injection. Ces éléments métalliques, destinés à être surmoulés, doivent être placés dans le moule à chaque cycle de la presse. Si le robot cartésien s’acquitte parfaitement de cette tâche, le cycle de production doit souvent être arrêté pour permettre à l’opérateur de le recharger en inserts. Un cobot, en revanche, pourrait transmettre ces pièces au robot cartésien en cours de production, l’opérateur remplissant le système d’alimentation des inserts pendant le travail du cobot.

Dans un autre cas d'application, le cobot peut également  récupérer une pièce en sortie de cellule de production pour y effectuer un post traitement. Il la transmet ensuite l’opérateur pour des étapes de finition supplémentaire.

Cette nouvelle organisation de la production est exposée sur le stand de Sepro sur la K 2019. Dans une des démonstrations proposées, un cobot d’Universal robot sert de liaison entre une presse à injecter équipée d’un robot cartésien de la gamme Success et les visiteurs. Pendant que la presse se charge de produire des gobelets, les visiteurs peuvent saisir un message qui est imprimé immédiatement sur une étiquette et apposée sur un gobelet par un cobot. Celui-ci tend ensuite le produit fini au visiteur.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Egaliseur hybride, constellation Starlink, mobilité hydrogène... les meilleures innovations de la semaine

Egaliseur hybride, constellation Starlink, mobilité hydrogène... les meilleures innovations de la semaine

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqués au cours des sept derniers jours ? Cette semaine, vous avez apprécié[…]

À Barcelone, OnRobot plaide pour une robotique plus accessible

À Barcelone, OnRobot plaide pour une robotique plus accessible

Pour bien commencer la semaine : l’Occitanie accélère sur la mobilité lourde à hydrogène

Pour bien commencer la semaine : l’Occitanie accélère sur la mobilité lourde à hydrogène

Les robots s'attaquent aux chantiers

Les robots s'attaquent aux chantiers

Plus d'articles