Nous suivre Industrie Techno

Salon iRex 2019 : les cobots font leur show à Tokyo

Alexandre Couto

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Salon iRex 2019 : les cobots font leur show à Tokyo

Le salon iRex 2019 vient d'ouvrir ses portes à Tokyo (Japon). Jusqu'au 23 décembre ce rendez-vous biennal rassemble les grands noms de la robotique mondiale.  Thème fort de cette édition : les rapports hommes robots pour faciliter leur intégration, notamment grâce à la robotique collaborative.

Du 18 au 21 décembre se tient à Tokyo (Japon) la 23ème édition du salon international de robotique iRex (International Robot Exhibition). Ce rendez-vous biennal rassemble la fine fleur de la robotique mondiale pour faire la démonstration des derniers équipements dans les domaines de l’industrie et des services. Près de 637 exposants présentent leurs nouveautés dans un secteur en mutation avecl’essor de l’intelligence artificielle et de la robotique collaborative. Celle-ci est mise à l’honneur sur le salon, les organisateurs ayant choisi en thème fort de cette édition les liens entre hommes et robots et les moyens pour favoriser l'acceptabilité de ces derniers dans la société. Tour d'horizon des premières annonces dévoilées lors de l'ouverture.

Un cobot tout en simplicité

Déjà engagé dans le domaine de la robotique collaborative avec ses équipements de la série CR, le constructeur japonais Fanuc a dévoilé un tout nouveau modèle, le CRX-10iA. Beaucoup  plus léger que ses homologues, il peut être facilement déployé, notamment sur des systèmes de transports sans conducteur de type AGV. L’interface utilisateur peut être accessible au moyen d’une tablette pour permettre une utilisation intuitive, ne nécessitant aucune expérience préalable en programmation. Fanuc a annoncé deux modèles disponibles : un avec un bras court d’une portée de 1,2 mètre et un autre avec une allonge pouvant atteindre 1,4 mètre. La capacité de charge de l’équipement est de 10 kilogrammes pour les deux modèles.

L'ambidextrie collaborative

Pour l’ouverture du salon, Toshiba Machine a présenté un cobot humanoïde, doté de deux bras articulés, lors d’une démonstration d'assemblage de pièces. Pouvant porter une charge utile maximale de 6 kg pour chaque bras ou de 10 kg en combinaison, ce robot a été développé pour répondre à la demande de collaboration homme-machine dans les processus d’assemblage et d’inspection des pièces.

Un bras à l’épreuve des éléments

De son côté, la société suisse ABB a lancé une nouvelle version de son robot 6 axes adapté aux travaux dans des environnements difficiles. Baptisé IRB 1100, il est aujourd’hui le robot le plus compact et le plus rapide de la société et offre une excellente répétabilité. Il possède un classement IP67, c’est-à-dire que son système électrique est protégé des corps solides volatiles et des immersions temporaires. L'IRB 1100 peut être utilisé dans des applications générant de nombreuses poussières. Le robot est disponible en deux variantes: avec une allonge de 475 mm et une de 580 mm, pour une charge portée de 4 kg.

Dans les pas de son maître

Présenté pour la première fois en 2017, lors du dernier salon iRex, le T-HR3 de la firme japonaise Toyota fait un retour remarqué dans une version améliorée. Il s'agit d'un robot humanoïde capable de mouvements flexibles qui mime les actions de son opérateur humain situé à distance. Ce dernier peut évaluer la force exercée par et sur le robot grâce à un système de retour de force. La nouvelle version du T-HR3 est désormais capable d'exécuter des tâches plus complexes et plus précises, comme la marche, qui est désormais plus fluide et naturelle. Selon l'un de ses créateurs, Tomohisa Moridaira, le travail sur des prototypes humanoïdes permet de concevoir des robots avec des degrés de liberté redondants, qui permettent à la machine de continuer à effectuer sa tâche si une ou plusieurs articulations cessent de fonctionner.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Covid-19] A l'hôpital Cochin, 60 imprimantes 3D produisent des pièces pour dispositifs médicaux et consommables

[Covid-19] A l'hôpital Cochin, 60 imprimantes 3D produisent des pièces pour dispositifs médicaux et consommables

L’Assistance publique – hôpitaux de Paris a équipé l'hôpital Cochin de 60 imprimantes 3D industrielles.[…]

[Covid-19] Air Liquide, PSA, Schneider Electric et Valeo produiront 10 000 respirateurs d’ici mi-mai

[Covid-19] Air Liquide, PSA, Schneider Electric et Valeo produiront 10 000 respirateurs d’ici mi-mai

[Dépistage] Volumic imprime un millier d’éprouvettes de tests du Covid-19 pour le laboratoire Cerballiance

[Dépistage] Volumic imprime un millier d’éprouvettes de tests du Covid-19 pour le laboratoire Cerballiance

[Coronavirus] L'impression 3D déploie une usine en réseau pour pallier les pénuries d'équipements à l'hôpital

[Coronavirus] L'impression 3D déploie une usine en réseau pour pallier les pénuries d'équipements à l'hôpital

Plus d'articles