Nous suivre Industrie Techno

Salon Elec: l'innovation ne meurt jamais

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

,
Paris, du 9 au 13 décembre. En dépit d'allées un peu moins animées que par le passé, l'exposition de matériel électrique Elec 2002 aura révélé de très intéressantes nouveautés telles qu'un t

Elec, cette année, c'était un peu comme certaines grosses productions cinématographiques. Un excellent travail préparatoire, une organisation irréprochable, un scénario étudié, des animations (remises de trophées ...) et, en dépit de tous ces efforts, une certaine déception pour ce qui est des entrées.

Même s'il faut évidemment attendre les chiffres officiels de la fréquentation pour se faire une opinion plus précise de ce millésime, il est certain (et d'ailleurs logique et même prévu étant donné le contexte) qu'Elec 2002 aura marqué le pas par rapport à l'édition 2000. Selon les organisateurs, on devrait au final approcher les 100000 visiteurs, soit 40000 de moins qu'il y a deux ans...

Le bon côté des choses, c'est qu'il était plus facile de repérer les nouveautés et les produits originaux sur les 1000 stands de l'exposition. Et là aussi, cela pouvait parfois rappeler le cinéma. Chez Lenze par exemple, pas peu fier du rôle de méchant tenu par ses servovariateurs dans le dernier film de James Bond. Habituellement mis en oeuvre dans d'inoffensifs systèmes de manutention, ces équipements de haute précision actionnaient pour une fois les quatre affreux robots Laser qui s'en prennent à la James Bond girl de ' Meurs un autre jour '.

Le cinéma, c'était aussi sur le stand de la DGA dont les générateurs de Marx miniatures et leur cortège d'étincelles évoquaient furieusement l'univers de la science-fiction. Pourtant, il ne s'agissait pas de fiction mais bel et bien d'armes puisque ces dispositifs à très haute tension (plusieurs centaines de milliers de volts ' contenus ' dans quelques décimètres cubes) ont pour vocation la destruction d'équipements de télécommunications au moyen de décharges micro-ondes.

Autre prouesse technologique, celle de SEW Usocome dont le Movitrans constitue pour sa part une remarquable illustration du potentiel de l'induction électrique dans les transports. Applicable aux convoyeurs, aux chariots, aux monte-charges, et d'une façon générale là où le fait de voir amener l'électricité par un câble pose problème, la technologie développée pour ce produit permet d'échanger plusieurs kW sans aucun contact électrique entre un élément fixe et un ou plusieurs éléments mobiles. Nous reviendrons d'ailleurs en détail dans l'édition papier sur cette innovation, et plus particulièrement sur l'électronique de puissance qui la sous-tend.

De l'électronique de puissance, il en était aussi fortement question chez ABB, satisfait de voir son SVC (Static VAR Compensator) ' light ' sélectionné par RTE (Réseau de Transport d'Électricité) et RFF (Réseau Ferré Français) dans le cadre d'un projet visant à compenser les déséquilibres de tension constatés en certains points d'alimentation des lignes de chemin de fer. A Evron (Mayenne), l'installation de ce compensateur vise rien moins qu'à éviter la construction d'une nouvelle ligne à 220 kV, tout en n'occupant que 300 mètres carrés dans la sous-station électrique.

A moindre échelle, Elec a également été le théâtre de plusieurs annonces intéressantes dans le domaine de l'énergie, comme celle des filtres d'harmoniques Cleanwave KSH d'Eneria (de 300 à 330 kVA avec mise en parallèle possible) ou des onduleurs PowerStruXure d'APC.

Fruit de plus de 500 tables rondes tenues avec des utilisateurs potentiels, les onduleurs PowerStruXure,  déclinés en trois gammes, se distinguent avant tout par leur capacité à évoluer en fonction des besoins de l'entreprise, entre 2 kW et plus de 1 MW. Pour la gamme la plus puissante (type C), destinée principalement aux salles informatiques des gros centres de données, la montée en puissance s'effectue par incréments de 200 kW et permet ainsi de limiter les investissements lors de la phase initiale de l'installation.

Au delà de ' l'évolutivité ', plusieurs points techniques témoignent de l'étude soignée dont à bénéficié ce produit : branchement à chaud, simplicité du câblage arrière, montage rapide etc. Certainement un exemple à suivre...

Jean-Charles Guézel

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles