Nous suivre Industrie Techno

Saft et PSA créent officiellement la coentreprise ACC pour produire des batteries de véhicule électrique

Xavier Boivinet
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Saft et PSA créent officiellement la coentreprise ACC pour produire des batteries de véhicule électrique

Automotive Cells Company (ACC) envisage de construire deux usines dans les Hauts-de-France et en Allemagne.

© Saft

Saft, filiale de Total, et le Groupe PSA ont annoncé ce 3 septembre la signature d'un accord pour créer Automotive Cells Company (ACC) : une co-entreprise visant à produire des batteries lithium-ion pour véhicules électriques. Deux gigafactories sont prévues dans les Hauts-de-France et en Allemagne.

C’est officiel ! PSA/Opel et Saft - filiale de Total - ont annoncé le 3 septembre la signature d’un accord pour la création de la co-entreprise Automotive Cells Company (ACC). « Avec cette association, les partenaires mettent en place un acteur mondial de référence dans le développement et la fabrication de batteries pour l’industrie automobile au meilleur niveau de performance dès 2023 », déclarent les entreprises dans un communiqué commun.

Les deux groupes avaient annoncé leur volonté de s'unir le 30 janvier dernier. Ils avaient reçu le feu vert de la Commission européenne le mois suivant.

Saft apportera son expertise en matière de R&D et d’industrialisation, et le Groupe PSA sa connaissance du marché automobile et son expérience de la production en grande série.

Deux gigafactories en France et en Allemagne

Alors que le centre de R&D de Saft à Bordeaux et le site pilote à Nersac sont en phase de démarrage, les entreprises envisagent une production en série de batteries dans deux « GigaFactories » : la première à Douvrin dans les Hauts-de-France, et dans un deuxième temps à Kaiserslautern (Allemagne). L’objectif est de produire 8 gigawatt-heures (GWh) dans un premier temps et 48 GWh en 2030 sur les deux sites. Soit l’équivalent d’un million de véhicules électriques par an et 10% du marché européen, selon ACC.

Représentant 5 milliards d’euros (Md€) d’investissements, le projet bénéficie d’un soutien public franco-allemand à hauteur de 1,3 Md€ dans le cadre d’un projet d’IPCEI (Important project of common European interest).

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

BATTERY 2030+ : comprendre l’interface électrolyte-électrode des batteries pour améliorer leurs performances

BATTERY 2030+ : comprendre l’interface électrolyte-électrode des batteries pour améliorer leurs performances

Le projet de recherche BATTERY 2030+ a organisé, mardi 4 mai, un webinaire sur les pistes de recherches à explorer pour dynamiser[…]

Massifier la production ou territorialiser l'écosystème : deux irréconciliables stratégies pour déployer la filière hydrogène vert

Massifier la production ou territorialiser l'écosystème : deux irréconciliables stratégies pour déployer la filière hydrogène vert

Comment Transavia va réduire sa consommation de carburant en optimisant l’altitude de ses avions

Comment Transavia va réduire sa consommation de carburant en optimisant l’altitude de ses avions

Énergies bas carbone : une hausse de dépôts de brevets jugée insuffisante par l'AIE pour atteindre les objectifs climatiques

Énergies bas carbone : une hausse de dépôts de brevets jugée insuffisante par l'AIE pour atteindre les objectifs climatiques

Plus d'articles