Nous suivre Industrie Techno

Safety Line va lever 3 millions d’euros en 2016

Safety Line va lever 3 millions d’euros en 2016

L'algorithme développé par Safety Line permet d'économiser 10% de carburant la phase de montée d'un avion.

© Luis Pedrosa

Cette start-up cofondée par Pierre Journiaux en 2010, et spécialisée dans les solutions de Big Data pour le transport aérien, cherchait de l’argent frais pour se développer aux Etats-Unis. Ce devrait être chose faite début 2016.

« On a démarré notre activité avec de la "love money", puis des investisseurs comme la Banque Public d’Investissement (BPI). Désormais, nous préparons une vraie levée de fonds », explique Pierre Journiaux, cofondateur de Safety Line, spécialisée dans les solutions de Big Data adaptées au transport aérien. Cette opération doit en principe être bouclée début 2016 et porte sur une somme d’environ 3 millions d’euros. L’objectif est d’implanter la jeune entreprise sur le principal marché du transport aérien, l’Amérique du Nord.

Utiliser les données inexploitées des boîtes noires

Safety Line a commencé à se faire connaître avec sa solution OptiClimb, un algorithme développé avec L'Ecole Polytechnique et l’INRIA, qui utilise les données inexploitées des "boîtes noires", ainsi que la configuration d’un appareil donné. L’objectif : optimiser la phase de décollage et de montée en croisière. C’est là où l’appareil consomme le plus de carburant, et jusqu’à présent, les pilotes ont pour instruction de monter à une vitesse constante, quelle que soit les conditions météo, la densité de l’air ou la température.

En utilisant plus finement les données d’un avion bien précis, et notamment celles du couple avion-moteurs, Safety Line a mis en évidence qu’il valait mieux effectuer la montée avec trois vitesses différentes. Avec son client Transavia (groupe Air France), en se basant sur un de ses Boeing 737, l’économie de carburant atteint 10 %. Soit environ 100 kilos de kérosène par vol, et la bagatelle de 200 tonnes par an et par avion, sachant que cet appareil fait entre 5 et 6 rotations par jour. Au cours actuel du kérosène Jet-A, cela représente 100 000 euros par an et par avion, selon Pierre Journiaux.

Trois vitesses de montée

La première étape consiste à analyser l’historique des données de vol afin de construire le modèle aérodynamique de l’avion. Grâce aux données collectées, OptiClimb extrait des caractéristiques aérodynamiques précises des données de vol en utilisant ses propres algorithmes de Machine Learning. Avant le vol, les pilotes entrent les informations nécessaires dans le système : poids actuel, altitude de croisière, température, et la pression atmosphérique dans l’aéroport de départ. L’algorithme d’optimisation indiquera alors le meilleur profil de montée avec les trois vitesses optimales. Des vitesses qui peuvent d'ailleurs être différentes selon l'avion.

Cette gestion nouvelle de la vitesse en phase de montée est assez neutre pour le pilote puisque la première et la troisième vitesses sont directement intégrées dans l’ordinateur de vol (Flight Management System), quand les pilotes préparent le plan de vol au sol. Seule la seconde vitesse est introduite manuellement, en vol. « En fait, on a délocalisé ces calculs au sol, au lieu de les faire en vol », note Pierre Journiaux, qui sait de quoi il parle puisqu’il est un ancien pilote de ligne, et qu’il également été directeur d’enquête au Bureau Enquête Accident (BEA) pendant 12 ans. 

Plusieurs compagnies aériennes européennes à bas coûts ont exprimé leur intérêt pour OptiClimb, dont le leader européen, Ryanair. L’ambition de la jeune société est naturellement de sortir de ses frontières, d’où la levée de fonds.

En savoir plus : http://www.safety-line.fr/

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Bourget] Daher, Safran et Airbus dévoilent Ecopulse : un avion à propulsion hybride

[Bourget] Daher, Safran et Airbus dévoilent Ecopulse : un avion à propulsion hybride

L'avion hybride Ecopulse a été dévoilé au salon du Bourget le 17 juin. Fruit d'un partenariat entre Daher, Safran[…]

Circuit de chaleur, 3IA Grenoble, Ghryd ... les meilleures innovations de la semaine

Circuit de chaleur, 3IA Grenoble, Ghryd ... les meilleures innovations de la semaine

Comment Airbus a utilisé Palantir pour assurer la montée en cadence de l’A350

Comment Airbus a utilisé Palantir pour assurer la montée en cadence de l’A350

La nacelle du Stratobus de Thales Alenia Space est validée par le CNIM

La nacelle du Stratobus de Thales Alenia Space est validée par le CNIM

Plus d'articles