Nous suivre Industrie Techno

C’est pas nouveau, quoique !

Route à géométrie variable sur le Golden Gate Bridge

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
Route à géométrie variable sur le Golden Gate Bridge

La BTM déplace la barrière sur les 2 km du pont en moins de 20 minutes

© DR

Les concessionnaires du célèbre pont de San-Francisco remplacent la séparation des files de circulation faite par des jalons en plastique par une chaîne mobile de plots en béton manipulée à l’aide d’engins spéciaux. Ils améliorent ainsi la sécurité du trafic sur l’ouvrage.

Le Golden Gate Bridge unit depuis 1937 les deux rives de l’unique détroit par lequel la baie de San-Francisco communique avec l’Océan Pacifique. Long de 1 970 m entre culées, sa travée centrale mesure 1 280 m et est située à 67 m au-dessus des eaux du détroit pour laisser passer les plus gros navires. Elle est soutenue par deux piliers hauts de 230 m. Ce pont est l’un des deux monuments américains du XXe siècle faisant partie de la liste des Sept merveilles du monde moderne, établie par l'American Society of Civil Engineers (ASCI).

Mais c’est surtout l’un des symboles de la ville de San-Francisco et l’un de ses axes majeurs de circulation. C’est l’un des 5 ponts qui permettent de traverser la baie, et comme le Oakland Bay Bridge il donne directement dans San-Francisco. De ce fait, il est emprunté chaque année par plus de 42 millions de véhicules et est absolument indispensable aux déplacements des usagers de la région.

Le tablier, large de 30 mètres, comporte 6 voies de circulation ouvertes au trafic automobile, tandis que deux allées latérales sont réservées aux piétons d’un côté et aux cyclistes de l’autre. Mais le trafic n’est constant ni en termes de sens ni de densité. Donc afin d’adapter la capacité du pont à la demande, les autorités gérant le pont modifient plusieurs fois par jour le nombre de files de circulation dans chaque sens.

Jusqu’à l’année dernière des ouvriers d’entretien déplaçaient pour cela des jalons de 100 mm de diamètre enfichés dans la chaussée tous les 8 m environ. Juchés sur un camion circulant à bonne allure l’un d’eux récupérait les jalons d’un côté du véhicule et les passait à un autre situé de l’autre côté qui les repiquait avec dextérité dans les trous de la chaussée. De trois voies dans chaque sens, le pont pouvait ainsi être transformé en une vingtaine de minutes en 4 + 2 voies opposées dans l’un ou l’autre sens pour fluidifier le trafic.

Des jalons en plastique à la chaîne en béton

Outre le fait qu’il s’agissait d’une opération totalement manuelle, les simples jalons, s’ils délimitaient les voies, n’empêchait pas les véhicules de dépasser les limites et de créer des accidents frontaux. Pour remédier à cet état de fait, les autorités ont décidé de les remplacer par une barrière en plots de béton articulés entre eux à la manière d’une chaîne et, grâce à un équipement de manutention automatisé, de déplacer rapidement cette chaîne d’un côté à l’autre d’une voie de circulation. C’est le Road Zipper Systems développé par Lindsay.

Il est ici baptisé la Moveable Median Barrier. Celle-ci est constituée de blocs de béton de 305 mm de large, 810 mm de haut et 910 mm de long, pesant chacun 750 kg, qui sont assemblés par des goupilles verticales s’enfilant dans des oreilles scellées dans les blocs. Plus de 4 km de barrières mobiles, environ 4 500 blocs, ont ainsi été installés, tant sur le pont que sur les routes d’accès.

La mise en place de la barrière

Pour déplacer cette barrière en béton deux machines spéciales ont été conçues, les Barrier Transfer Machine (BTM). Elles sont dotées d’une goulotte en S qui vient prendre la barrière à l’avant gauche, soulève les blocs, les transfère sur l’autre côté de la machine et les redépose à l’arrière droit. Il lui faut une vingtaine de minutes pour ainsi déplacer la barrière sur les deux kilomètres du pont.

La machine de transfert (BTM)

Le système a été mis en place en janvier 2015 et finalisé depuis juillet dernier.

Et ça, c’est nouveau !

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.barriersystemsinc.com/road-zipper-for-bridges

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Quelles techniques pour reconstruire la « forêt » de la cathédrale Notre-Dame ?

Quelles techniques pour reconstruire la « forêt » de la cathédrale Notre-Dame ?

Véritable œuvre d’art à elle seule, la charpente de la cathédrale Notre-Dame de Paris a été totalement[…]

17/04/2019 | BoisArchitecture
Elon Musk, Jeff Bezos... Ces magnats qui rêvent de la planète rouge

Dossiers

Elon Musk, Jeff Bezos... Ces magnats qui rêvent de la planète rouge

[Mosaïque interactive] 10 innovations qui vont tout changer

Dossiers

[Mosaïque interactive] 10 innovations qui vont tout changer

Biotechnologies : séquencer un génôme, c'est devenu facile!

Biotechnologies : séquencer un génôme, c'est devenu facile!

Plus d'articles