Nous suivre Industrie Techno

Roquette se lance dans le plastique technique

Jean-François Preveraud
Roquette se lance dans le plastique technique

Une gamme de matières plastiques techniques et peu énergivores.

© DR

A l’occasion du salon K’2010 qui se tiendra fin octobre à Düsseldorf le spécialiste de l’amidon présentera Gaïalene, une gamme de matières plastiques issues du végétal. Elle vise les applications performantes où elle remplacera les polyoléfines, l’ABS ou les polymères techniques. De plus, sa mise en œuvre est moins énergivore.

Le groupe Roquette, l'un des leaders mondiaux de l'amidon et de ses dérivés, se lance sur le marché des matières plastiques avec Gaïalene, une gamme de plastiques végétaux. Celle-ci fait partie des retombées de GaïaHub, l’un des programmes majeurs d’innovation du groupe. Celui-ci manie depuis 2007 le greffage de polymères naturels pour produire des résines végétales thermoplastiques.

« Le procédé de fabrication de Gaïalene repose sur notre savoir-faire acquis en 75 années dans la transformation de l’amidon et la synthèse de ses dérivés, associé à une collaboration fructueuse avec la société Setup Performance, experte en chimie des polymères », précise Jean-Bernard Leleu, Directeur Général délégué de Roquette.

« Nos résines Gaïalene comprennent plus de 50 % de matières premières végétales et sont totalement nouvelles. Elles ne résultent pas d’un simple mélange ni d’un compoundage, mais bien d’une véritable hémi-synthèse qui communique à nos résines des propriétés inédites ».

D’ailleurs, une douzaine de brevets protègent les innovations technologiques de Roquette autour de Gaïalene.

Pour des applications performantes

Ces nouvelles matières plastiques proposées par Roquette constituent une alternative végétale aux matières plastiques ‘‘traditionnelles’’, avec un très bon compromis coût/performances. Les résines Gaïalene visent des applications durables utilisant d’ordinaire des polyoléfines, de l’ABS ou des polymères plus techniques.

En effet, la gamme Gaïalene se distingue d'autres familles de plastiques d'origine végétale par des qualités spécifiques comme par exemple la résistance aux chocs, un toucher soft, une facilité de coloration et de compoundage (fibres minérales, fibres végétales…). Ces qualités ouvrent de nouvelles perspectives aux matières ‘‘végétales’’ dans les applications traditionnelles des matières plastiques comme par exemple dans l’emballage, l’électroménager, l’automobile, le mobilier…

Les résines Gaïalene peuvent être aisément transformées et mises en forme selon les procédés classiques en usage dans l’industrie : l’injection ; l’extrusion gonflage ; l’extrusion soufflage… 

Une mise en oeuvre plus ‘‘verte’’

La gamme Gaïalene s’inscrit aussi dans une démarche de progrès par rapport aux matières plastiques traditionnelles avec une empreinte carbone inférieure d’au moins 40 %. « Notre matière se transforme comme un thermoplastique, mais à une température inférieure (environ 170°C), ce qui la rend moins énergivore lors de sa transformation. Gaïalene est également recyclable et conforme à la législation REACH », précise Michel Serpelloni, Directeur du Programme GaïaHub.

Le groupe Roquette, qui dispose d’un centre R&D regroupant plus de 350 chercheurs, va aider ses clients à utiliser Gaïalene. « Nos moyens en R&D permettent aux industriels intéressés de disposer de notre support et de nos compétences pour développer en toute confidentialité, de nouveaux produits avec cette nouvelle gamme de résines », conclut-il.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.roquette.fr 
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Une peinture plus blanche que blanche pour refroidir les surfaces

Fil d'Intelligence Technologique

Une peinture plus blanche que blanche pour refroidir les surfaces

Des chercheurs américains et chinois ont développé la peinture la plus blanche connue. Ils ont publié leurs travaux[…]

28/10/2020 | Peinture
Avec Total et Lanzatech, L’Oréal produit un flacon en plastique à partir de rejets industriels

Avec Total et Lanzatech, L’Oréal produit un flacon en plastique à partir de rejets industriels

Une nouvelle membrane pour l’adsorption et le stockage de gaz

Fil d'Intelligence Technologique

Une nouvelle membrane pour l’adsorption et le stockage de gaz

Lactips pose la première pierre de son usine de bioplastiques à base de lait

Lactips pose la première pierre de son usine de bioplastiques à base de lait

Plus d'articles