Nous suivre Industrie Techno

Robotique : L’Europe accélère ses investissements dans la recherche selon un rapport de l’IFR

Alexandre Couto

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Robotique : L’Europe accélère ses investissements dans la recherche selon un rapport de l’IFR

© Kuka

Dans un rapport publié le 27 mai, la fédération internationale de robotique (IFR) dresse un état des lieux des différents programmes de recherche et d’innovation liés à la robotique dans le monde. L’Europe prévoit des investissements importants, notamment au travers d’Horizon Europe, pour garantir sa souveraineté technologique.

L'Europe s'apprête à investir plus largement dans la R&D sur la robotique. A travers le programme cadre Horizon Europe mais aussi via des initiatives nationales comme en Allemagne et en Italie. C'est ce qui ressort notamment du rapport publié le 27 mai par l’International Fédération of Robotics (IFR), qui dresse un bilan des principaux programmes en cours ou à venir dans le monde.

Au niveau de l’Union Européenne (UE), la recherche et l’innovation sont pilotées par les programmes-cadres approuvés par la commission Européenne. Si Horizon 2020, le 8ème programme d’investissement de l’UE qui s’est terminé fin 2020, a porté ses fruits, son successeur Horizon Europe met les bouchées doubles en matière de robotique.

Cluster « Numérique, Industrie et Espace » d'Horizon Europe

Avec un budget global de 95,5 milliards d’euros au total, dont 53,4 milliards d’euros dédiés à la compétitivité industrielle européenne (pilier 2), Horizon Europe affiche un financement en hausse de 20% par rapport au précédent programme cadre. Incluses dans ce deuxième pilier, les recherches sur la robotique font partie du cluster 4, intitulé « Numérique, Industrie et Espace ».

Selon l’IFR, le programme de travail 2021-2022 de ce cluster apportera un financement 198,7 millions d’euros. En comparaison le premier financement de H2020 pour la robotique, sur la période 2014-2015, avait atteint 157 millions d’euros (121 millions d’euros pour la période 2016-2017 et 156 millions pour 2018-2020). La version finale du programme de travail de ce cluster devrait être disponible dans les prochaines semaines.

IA et collaboration Homme-Robot

Les projets liés à la robotique d’Horizon Europe se concentreront sur la transition numérique des secteurs de la fabrication et de la construction, les solutions autonomes pour soutenir les travailleurs, l’apprentissage machine amélioré et la collaboration homme-robot. Ces objectifs devront s’appuyer sur des avancées dans le domaine de l'IA, du partage des données et de la robotique modulaire – capable de s’adapter à son environnement.

L’Allemagne et l’Italie se démarquent

Parallèlement au programme-cadre, des pays européens affichent des stratégies nationales ambitieuses. L’IFR met en avant dans son rapport l’initiative « High-Tech 2025 » de l'Allemagne, quatrième édition de son programme de R&D et d'innovation. Elle vise à encourager les partenariats entre les entreprises, les universités et les institutions de recherche. L’Allemagne compte investir 3,5 % du PIB par an dans la R&D d'ici à 2025. Dans ce cadre, un programme lié à la robotique a été lancé en 2020 auquel le ministère fédéral de l'Education et de la Recherche (BMBF) apportera près de 70 millions d’euros par an jusqu'en 2026.

L’Italie affiche également une stratégie nouvelle dans le domaine de la robotique selon l’IFR. En août 2020, le gouvernement italien a lancé une consultation publique sur la définition du Programme national de recherche 2021-2027 (PNR). La robotique apparaît comme l’un des principaux domaines de recherche et d'innovation de ce programme. Cinq domaines de la robotique ont été retenus : le travail en environnement hostile, l'industrie 4.0, l'inspection et la maintenance des infrastructures, le secteur agroalimentaire et enfin, la santé. Le budget est encore en discussion en Italie.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

 « Le risque de décrochage de la France sur les technologies d’impression 3D est réel », alerte Christophe Eschenbrenner, Président de France Additive

« Le risque de décrochage de la France sur les technologies d’impression 3D est réel », alerte Christophe Eschenbrenner, Président de France Additive

Organisées par l’association France Additive qui rassemble 130 acteurs français de l'impression 3D, les Assises[…]

Au laboratoire souterrain de l'Andra, l'étude des galeries se modernise grâce au robot Spot de Boston Dynamics

Au laboratoire souterrain de l'Andra, l'étude des galeries se modernise grâce au robot Spot de Boston Dynamics

[Diaporama] Au cœur de 3DCeram, la pépite limougeaude de l’impression 3D céramique

[Diaporama] Au cœur de 3DCeram, la pépite limougeaude de l’impression 3D céramique

La robotique mobile prend son indépendance dans les usines

La robotique mobile prend son indépendance dans les usines

Plus d'articles