Nous suivre Industrie Techno

Rien n'échappe à la supervision

M. S.

Sujets relatifs :

,
Rien n'échappe à la supervision

L'automatisation et la supervision du process permettent d'assurer diverses fonctions de l'historisation des données à la traçabilité.

© D.R.

- Le système, installé au moulin de Corbeil, contrôle l'ensemble des équipements techniques tout en assurant la traçabilité de la production.

Spécialisé dans la collecte, le négoce et la première transformation de productions végétales, le Groupe Soufflet maîtrise plusieurs métiers : malterie, meunerie, maïserie, riz et légumes secs. L'entreprise familiale, créée en 1900 en Champagne, offre ainsi une large gamme de farines avec, comme fleuron, la marque Baguépi destinée aux artisans boulangers.

Après la fermeture de son moulin de Pantin (Seine-Saint-Denis) en 2001, l'entreprise concentre son activité meunière à Corbeil-Essonnes (Essonne). « Déjà ancien, ce site devait subir d'importantes modifications et une modernisation complète afin de devenir plus performant, plus autonome et plus fiable », explique Bernard Gauthier, responsable des travaux neufs automatismes et équipement électrique à la direction générale du Groupe Soufflet. « Les objectifs du projet visaient la modernisation des circuits existants, l'ajout de nouveaux automates programmables et la réalisation d'un système de supervision centralisé et sécurisé », précise l'ingénieur. Le groupe fait donc appel à un spécialiste du process agroalimentaire, l'intégrateur nantais SEA Productique, pour automatiser et informatiser sa production. Un processus de fabrication qui comporte cinq étapes : mouture, stockage, dosage, mélange, conditionnement et expédition.

Un système simple et évolutif

La société nantaise intervient en plusieurs étapes entre 2002 et 2003. Le projet débute par la mise en place d'une station de mélange des farines entièrement automatisée, d'un circuit pour l'expédition "vrac" et d'un nouveau silo (le silo 4) destiné au conditionnement des produits finis en "big bag", sacs de 20 ou 50 kg, "petit vrac" et sachets de 1 kg.

« Quatre automates TSX 57 Schneider ont été ajoutés aux différents points du processus de fabrication : deux au niveau du silo 1 et de la station de mélange, un autre à la station "vrac" et un au silo 4 », explique le responsable. La suite du projet a concerné le choix ainsi que la mise en place d'un système de supervision. « Nous cherchions un système simple et accessible depuis tous les postes de travail du site, capable d'assurer les fonctions de contrôle-commande de tous les équipements techniques », ajoute l'expert. En même temps, il fallait centraliser les applications pour ne pas avoir des éléments stratégiques et complexes dans chaque poste de conduite. Enfin, le système devait être évolutif, avec une capacité de déploiement rapide et une maintenance simplifiée.

Une architecture Terminal Server

Le choix s'est porté sur le superviseur InTouch de Wonderware dans une architecture Terminal Server, une solution proposée en France par Factory Systemes. Facilité de déploiement, sécurité renforcée, réduction des coûts de possession et de maintenance... les avantages de cette architecture centralisée des applications de supervision sont nombreux. D'autant plus que, outre les gains de temps et de productivité, l'automatisation et la supervision du process assurent diverses autres fonctions telles que l'historisation des données et la traçabilité.

« Ce système d'automatisation s'est imposé tout naturellement, constate Bernard Gauthier. Utilisateur des produits de supervision de Factory Systemes depuis plus de dix ans, notre groupe a installé InTouch dans une dizaine de ses usines dont le Moulin de Pantin. À sa fermeture, nous avons décidé de déployer InTouch sur le site de Corbeil, mais cette fois - et c'est une première pour le groupe - avec une architecture Terminal Server. » Avec des objectifs multiples : automatiser complètement le circuit de réception, enregistrer toutes les informations de production, éditer des comptes-rendus en fin de mission...

L'installation s'est effectuée progressivement et n'a pas bouleversé la vie de l'usine, minimisant ainsi les temps de redémarrage de la production. De plus, l'ajout de nouveaux terminaux de conduite au sein des différents ateliers a pu s'effectuer rapidement et simplement sans reconsidérer l'installation existante. En deux ans, le site de Corbeil est ainsi passé d'une usine vieillissante et largement manuelle à une usine ultramoderne et entièrement automatisée.

En complément, un module de traçabilité

L'aventure technologique du groupe ne s'est pas arrêtée cependant en si bon chemin. Après l'installation complète du système de supervision des équipements (InTouch en Terminal Serveur), la solution Wonderware proposée par Factory Systemes a une fois de plus été retenue pour l'application "traçabilité". Le choix d'une solution standard a été un élément crucial dans cette démarche. « Les coûts de licences logiciels sont plus élevés, mais se voient rapidement rattrapés par les coûts de mise en oeuvre si nous avions fait le choix d'une solution spécifique », confirme Bernard Gauthier.

La solution de traçabilité a été implémentée pour le suivi de production. Basé sur la plate-forme Système Wonderware, le module de traçabilité est venu compléter les fonctionnalités de supervision classiques. À terme, les Moulins Soufflet souhaitent maîtriser en interne la gestion des librairies d'équipements afin de les faire évoluer en fonction des besoins. Une évolution rendue possible par cette solution standard et ouverte.

Fort de ce succès, le groupe déploie actuellement la solution dans les autres moulins du groupe. Ainsi la solution Wonderware est en cours de mise en oeuvre sur le site de Rouen (Seine-Maritime), ce qui lui permettra de réutiliser les bonnes pratiques de Corbeil. Cet aspect n'est pas négligeable dans l'élaboration de la nouvelle solution et devrait accélérer sa mise en oeuvre. De plus, le choix d'une solution standard a permis au Groupe Soufflet de faire appel à une autre société d'intégration, locale, pour le développement de l'application à Rouen. Réactivité oblige

L'ENTREPRISE

- La division Meunerie France du Groupe Soufflet dispose de 10 moulins - Chiffre d'affaires : 370 millions d'euros - Effectif : 700 personnes - Production : plus de 1 171 000 tonnes de farine par an.

LA SOLUTION

InTouch de Wonderware (Factory Systemes) - Pour la supervision et les interfaces homme/machine, l'architecture en Terminal Server s'appuie sur un serveur central et des terminaux banalisés connectés au réseau d'automates programmables.

les conseils de Bernard Gauthier responsable des travaux neufs automatismes et équipement électrique à la direction générale du Groupe Soufflet

- Choisir une solution de supervision facile à déployer et pérenne ; - Analyser attentivement les coûts ; - Opter pour un logiciel connu par un bon nombre d'intégrateurs.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0889

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies