Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Rhenovia s(t)imule les neurones

Charles Foucault

Sujets relatifs :

, ,
Rhenovia s(t)imule les neurones

Simuler la communication entre les synapses facilite la recherche pharmaceutique.

© DR

Un rêve de modélisation mathématique du cerveau humain s’est transformé en une PME française. Le logiciel de Rhenovia Pharma simule la communication de neurone à neurone, ce qui simplifie la recherche pharmaceutique.


Michel Baudry et Serge Bischoff ont fait leur thèse ensemble à L’Inserm à Paris, entre 1971 et 1975. Tandis que Serge Bischoff fait sa carrière chez Synthélabo, puis Ciba-Geigy qui devient Novartis, Michel Baudry devient professeur à l’USC (University of Southern California), à Los Angeles en 1989.

C’est là qu’il rencontre Gilbert Chauvet, directeur de l’Institut de biologie théorique d’Angers, dont la quête est la modélisation mathématique du cerveau. Michel Baudry le rejoint dans cette ambition, tout comme Ted Burger, Professeur en ingénierie biomédicale à l’USC. Les deux hommes prennent le relais de cette recherche, après le décès du Docteur Chauvet. Ted parvient alors à développer un algorithme modélisant une synapse (espace entre deux neurones) que l’université brevette. « C’est un modèle extrêmement compliqué », insiste Michel Baudry lorsqu’il en parle aujourd’hui.

C’est sans doute l’aspect exceptionnel du modèle qui l’a poussé à en parler à son ami Serge Bischoff, qui entamait alors sa retraite à Mulhouse. Le simulateur peut en effet prédire l’interaction d’une molécule avec une synapse, ainsi que l’évolution de cette synapse dans le temps suite à un stimulus. Si Ted Burger a conservé sa version du modèle et l’utilise de manière pédagogique, Michel Baudry et Serge Bischoff sont partis de cette base et l’ont sophistiquée pour créer Rhenovia Pharma en 2007, à Mulhouse.


Tests rapides et à bas coût

Leur logiciel est capable de simuler l’action d’un médicament sur la communication entre deux neurones. « Cela va dans le sens de Reach et évite à l’industrie pharmaceutique de nombreux tests sur les animaux », s’enthousiasme Michel Baudry en nous montrant le logiciel dans son laboratoire californien. Nouvelles cibles thérapeutiques, interactions entre médicaments et effets secondaires peuvent ainsi être testés rapidement et à bas coût. « Nous avons démontré, pour Sanofi, une synergie intéressante entre deux de leurs molécules dosées correctement », poursuit le chercheur-entrepreneur.

Les applications sont nombreuses : épilepsie ; troubles de la mémoire ; schizophrénie ; dépression ; angoisse ; les maladies d’Alzheimer et de Parkinson… rien qu’avec ce simulateur de synapse. Mais l’équipe de Rhenovia planche déjà sur le modèle des récepteurs couplés aux protéines G, cibles de plus de 50 % des médicaments sur le marché.


De notre envoyé spécial à Los Angeles, Charles Foucault


Comprenez le principe et l'utilité de la modélisation de Rhenovia grâce à l'exemple suivant :

 

 

Ce qui, une fois installé devant le logiciel de Rhenovia Pharma, se fait comme ceci :

 

 

 

 

Rhenovia Pharma en bref :

Date de création : mai 2007
Créateurs : Michel Baudry, Serge Bischoff
Nombre de salariés : 12
Implantation : Mulhouse (68)
Site Web : www.rhenovia.com
Président Directeur Général : Serge Bischoff
Téléphone : +33 (0)3 89 32 11 80
Email : info@rhenovia.com
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un procédé pour industrialiser la production de particules submicroniques

Fil d'Intelligence Technologique

Un procédé pour industrialiser la production de particules submicroniques

La start-up Spinofrin, co-créée par des chercheurs du CNRS et de l’institut Franco-allemand de Saint-Louis, a mis[…]

[Infographie] L'impression 3D pour reconstituer des organes !

Dossiers

[Infographie] L'impression 3D pour reconstituer des organes !

[Vidéo] Ce robot souple est...comestible !

[Vidéo] Ce robot souple est...comestible !

Les imprimantes à ADN du jeune Français distingué par le MIT

Les imprimantes à ADN du jeune Français distingué par le MIT

Plus d'articles