Nous suivre Industrie Techno

Rétromobile 2014 : deux engins de record

Rétromobile 2014 : deux engins de record

© JF Prevéraud

L’histoire de l’automobile est faite de record. John Godfrey Parry-Thomas et Malcolm Campbell se sont affrontés pour détenir le record du monde de vitesse au milieu des années 20. Le premier y laissa sa vie. 87 ans plus tard leurs deux voitures sont là.

Malcolm Campbell fut l’un des premiers pilotes à s’attaquer au record du monde de vitesse. Il atteignit 235 km/h en 1924 au volant d’une Sunbeam dotée d’un moteur d’avion Manitou de 18,3 L développant 350 ch à 2 300 tr/min. Il battit ce record avec la même voiture le 21 juillet 1925 sur la plage de Pendines Sands au Pays de Galles, atteignant cette fois 242,748 km/h.

Pour battre ce record, John Godfrey Parry-Thomas construisit Babs, un engin doté d’un moteur d’avion Liberty V12 de 27 L de cylindrée développant environ 600 ch à 2 000 tr/min. La transmission aux roues arrière se faisait par chaînes. Il atteignit 275,171 km/h le 28 avril 1926.

Malcolm Campbell ne s’avoua pas vaincu et battit ce nouveau record le 4 février 1927, à 281 Km/h avec une Napier-Campbell Blue Bird, cette fois.

C’est en essayant de récupérer son record que John Godfrey Parry-Thomas périt dans un accident le 3 mars 1927.

Sa voiture, qui brûla complètement, fut enfouie dans le sable de la plage. Elle fut exhumée en 1969 par Owen Wyn-Owen qui passa 15 ans à la restaurer.

Malcolm Campbell établit 6 autres records du monde de vitesse dont le dernier le 3 septembre 1935, à Daytona aux Etats-Unis, atteignant à 482 Km/h à bord de la Napier-Campbell Blue Bird II.

Malcolm Campbell mourut de maladie en 1948 à l’âge de 63 ans. C’est l’un des rares pilotes de cette époque à ne pas être mort dans un accident. Par contre son fils, Donald Campbell, qui lui aussi battit de nombreux records, mourut le 4 janvier 1967 à l’âge de 45 ans lors d’une tentative de record de vitesse sur l’eau.

Jean-François Prevéraud

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Moteurs électriques pour l'auto : le casse-tête des terres rares

Dossiers

Moteurs électriques pour l'auto : le casse-tête des terres rares

La technologie phare du moteur électrique, le synchrone à aimants permanents, nécessite de grandes quantités[…]

15/04/2021 | Electrotechnique
Moteurs électriques pour l'auto : Magnax mise sur le flux axial

Dossiers

Moteurs électriques pour l'auto : Magnax mise sur le flux axial

« La ligne pilote d'ACC à Nersac produira les premières batteries lithium-ion en novembre-décembre », avance Olivier Dörr, directeur industriel d’ACC

« La ligne pilote d'ACC à Nersac produira les premières batteries lithium-ion en novembre-décembre », avance Olivier Dörr, directeur industriel d’ACC

Moteurs électriques : Pourquoi le synchrone à aimants permanents domine l'automobile

Dossiers

Moteurs électriques : Pourquoi le synchrone à aimants permanents domine l'automobile

Plus d'articles