Nous suivre Industrie Techno

Responsable des achats industriels

ANA LUTZKY redaction@industrie-technologies.com

Sujets relatifs :

Acheteur, une profession en pleine évolution, surtout en Europe. Avec la multiplication des emplettes en pays « low cost », les grandes entreprises ont de plus en plus besoin de professionnels rompus aux ficelles du métier.

LE CONSEIL DU PRO

« On doit obtenir le meilleur de nos fournisseurs. La première qualité est d'être à l'écoute. Cela permet de garder un oeil sur les contraintes de chacun : en interne, les services financier, technique et logistique, et en externe, le fournisseur. C'est une fonction montante. On ne fait pas seulement de l'approvisionnement et de la gestion des coûts mais aussi de la stratégie, car les sociétés sont de plus en plus externalisées.»

SA MISSION

C'est trivial : l'acheteur... achète pour l'entreprise le matériel dont elle a besoin. Depuis les trombones de bureau et boulons d'atelier jusqu'aux pièces maîtresses pour le coeur de l'activité de sa société.

Sa recette : une vision à long terme et les pieds sur terre pour fonctionner au quotidien. Une défaillance dans l'approvisionnement, et c'est toute la production qui peut être paralysée.

À long terme, il prospecte et identifie de nouveaux fournisseurs. Il observe sur place comment se déroule la fabrication du produit à acquérir : outre le prix et la qualité, la confection doit respecter un cahier des charges environnemental et humain.

À moyen terme, il passe des commandes et négocie des volumes, ainsi que les très sensibles conditions et délais de paiement. La trésorerie de l'entreprise qui l'emploie en dépend.

À court terme, il anticipe la livraison des marchandises grâce à son tableau prévisionnel.

ET LE SALAIRE DANS TOUT ÇA ?

Le salaire d'un responsable des achats débutant tourne autour de 35 000 euros bruts par an. Après 5 ans d'expérience, le salaire peut grimper de 20 à 30 %, et venir flirter avec les 45 000 euros. Ensuite, tout dépend des responsabilités : un acheteur peut devenir un manager encadrant une équipe en charge des achats, son salaire augmentera alors en conséquence.

QUELLES COMPÉTENCES ?

Le sens du négoce. L'achat industriel est un métier de relations. C'est l'art d'être proche mais pas trop, instiller une « pression positive » est essentiel. Doser son pouvoir sur les fournisseurs est une source de longévité à ce poste : les insomnies pour avoir pris à la gorge un sous-traitant sont malheureusement courantes.

Une faculté d'écoute des besoins de l'entreprise. Plutôt que d'acheter un parapluie, il faut acheter « quelque chose qui sert à se protéger de la pluie ». Un état d'esprit indispensable pour dégotter le meilleur produit remplissant la fonction recherchée.

Une fibre polyglotte. À l'heure des achats globalisés au Maghreb, au Brésil ou en Chine, être trilingue est une compétence appréciée. Même si les coups de fil sont plus courants que les voyages au bout du monde.

De l'éthique. Les pots-de-vin, c'est à la fonction achats qu'ils arrivent. Accepter les restos mais refuser les cadeaux s'apprend au fil du job, tout comme la fermeté.

QUELLES FORMATIONS ?

Le candidat dont les entreprises sont friandes est doté d'un profil technique, ingénieur par exemple, complété par un master professionnel spécialisé en achats industriels.

Beaucoup d'écoles se sont positionnées sur ce créneau. HEC y consacre une formation spécifique. Les masters des écoles de commerce de Lyon ou Bordeaux management school sont également prisés. À Lille, le Ceram business school et l'ESC Lille ont fusionné et ont récemment ouvert des mastères spécialisés dans les fonctions de supply chain et d'achat. L'École de management de Strasbourg propose un master « achats internationaux », tout comme l'université de Nice Sophia Antipolis ou encore L'ICN business school (ex Institut de commerce de Nancy) qui a lancé, à la rentrée 2010, un master « Management stratégique et opérationnel des achats » très pointu.

OÙ EXERCER SES TALENTS ?

Dans la fonction achat, la crise n'est pas passée par là et l'on embauche à tout va. Toutes les grandes entreprises ont un service achat. « En logistique, une fonction proche, on proposait dix postes pour un diplômé, en France, en 2009 », selon Renato Guimaraes, responsable du master achats de l'ICN business school.

L'automobile et l'aéronautique sont les secteurs rois pour l'acheteur, tout comme la téléphonie, le ferroviaire ou l'industrie pharmaceutique. Mais d'autres débouchés existent.

Si vous avez une formation financière et la fibre, vous pouvez occuper un poste d'achat de produits très spéculatifs tels les matières premières (l'or, d'autres minerais ou des produits agricoles), pour un grand groupe industriel. À vous d'avoir le flair de sentir le moment d'acheter alors que les cours ne sont pas forcément favorables.

Les juristes de droit des affaires pourront se consacrer à un type d'achats particulier : celui de brevets technologiques. Dans les contrats liés à la propriété intellectuelle, les clauses sont à examiner à la loupe.

ET APRÈS ?

Avoir fait ses classes au service achats d'un grand groupe industriel est très formateur. Une entreprise garde souvent ses bons acheteurs. Plusieurs reconversions sont possibles : travailler à l'organisation de toute la supply chain de l'entreprise ou devenir ingénieur de production, pour les férus de technique et ceux qui se seront passionnés pour le produit... Il n'est pas étonnant non plus de voir un acheteur passer du côté de la vente, et gérer le marketing de long terme.

Au niveau senior, en restant dans la fonction achat, développer ses capacités managériales et encadrer une équipe est une autre voie.

En savoir plus ?

www.achats-industriels.com/

C'est le portail des acheteurs de l'industrie : catalogue de produits, annuaire de sous-traitants, répertoire des formations, fiches pratiques pour mieux choisir son matériel, mise en lien avec des experts et vidéos... Ce site donne un bon aperçu des commandes que passent au quotidien les acheteurs.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0931

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2011 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Ingénieur d'affaires : au plus près des besoins du client

Ingénieur d'affaires : au plus près des besoins du client

Un sens aiguisé des affaires et un solide bagage technique. L'ingénieur chargé d'affaires joue de sa double compétence pour apporter une solution[…]

01/02/2012 |
Ingénieur d'études : une imagination contrôlée

Ingénieur d'études : une imagination contrôlée

Ingénieur agronome : il récolte les fruits de la technique

Ingénieur agronome : il récolte les fruits de la technique

L'ingénieur automaticien : il asservit la machine

L'ingénieur automaticien : il asservit la machine

Plus d'articles